mardi 22 décembre 2009

mon rayon de soleil

Il y a de cela quelques jours alors que je rentrais à ma chaumière rejoindre Zom pour ma pause déjeuner, il m’est arrivé une histoire INCROYABLE…

Je prend donc la direction de ma maison et vla ti pas que je croise à moitié sur la route, dans un virage et en pleine campagne, une pauvre mamie en train de faire du STOP, prête a se faire écraser par le premier chauffard venu.

Ni une ni deux je m’arrête, je lui demande ce qu’elle fait la et ou elle va. (Ma première impression fut de penser que s’était peut être une mamie atteinte d’ Alzheimer qui s était sauvé) Elle m’explique qu’elle va en ville (a 25 km de la) faire des courses, je lui propose donc de la déposé étant donné que c’est ma route, plus ou moins.

Ma pauvre mamie dans son manque de chance casse sa semelle de chaussure en montant dans la voiture. Je la vois la ramasser et commencer a s inquiéter d être à moitié pied nue.(je ne vous rappellerais pas les températures du moment)

Sur le chemin j’en profite donc pour faire un brin de causette avec ma voyageuse clandestine. J’apprends qu’elle vit à la campagne seule, visiblement sans famille, que son mari et que sa mère sont décédés durant les fêtes de noël il y a de cela plusieurs années et qu’elle profitera donc de faire ses courses pour aller sur le marché de noël voir les illuminations pour se remonter un peu le moral.

Après réflexion je me suis rendu compte qu’elle devait se rendre au restau du coeur ou quelque chose du genre ma pauvre tite mamie.

Sur le chemin je lui propose donc de s’arrêter à un chaussland, pas question de la balancer dans la rue pieds nus, plutôt mourir !! Et puis pas besoin d être sortit de la cuisse de Jupiter pour se rendre compte que la pauvre dame ne doit quasiment pas avoir d’argent.

BAH C EST PAS GRAVE JEANNINE ON VA ALLER VOUS EN ACHETER !

On rentre dans le magasin, je lui choisi une paire de bottines fourrées confortables, et de grosses chaussettes pour l’hiver car elle n’avait que de petits collants troués.

En sortant de magasin je croise son regard remplit de gratitude comme jamais on ne m’avait regardé auparavant

« Merci Madame, j’espère que la sainte vierge vous le rendra » me dit t‘elle les yeux brillants

« C’est mon cadeau de noël pour vous avoir rencontré Jeannine »

Je l’ai donc déposé à l’entrée du marché de noël d’Amiens quelques minutes plus tard en lui donnant discrètement un petit billet suivi d’un petit clin d’œil " Vous mangerais une gaufre bien chaude pour moi" .

Et c’est le sourire aux lèvres en me remerciant avec un bisou sur la joue, qu’elle est sortit de ma vie à peine une petite heure après y être entrée.

Quand a moi c’est le cœur serré que j’ai continué mon chemin en pensant à ma petite Jeannine…et gros comme jamais en me rappelant la chance que j’avais d’avoir une vie telle que la mienne et autant de gens qui m’aiment autour de moi.

J’espère que tu passeras tout de même de bonnes Fêtes Jeannine et merci d’avoir illuminé ma journée.

JE VOUS SOUHAITE UN JOYEUX NOËL

MES PETITES DRYADES D AMOUR

Mutine

Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 10 décembre 2009

Une seule solution

Je ne vous l’ai jamais dis je crois mais avant leur mariage Mutine et Zom étaient vraiment mal dans leurs peaux. Chacun en surpoids, des soucis de dos conséquent et des soucis de cœurs à venir pour zom. Quand a moi je refusais de me marier avec tous ses kg en trop, pas question ! Nous avons doc tapé du poing sur la table, et dis adieu à la charcuterie, au fromage, au chocolat et à toutes ses bonnes choses… Les premiers temps ont été durs, on ne savait pas trop ce que nous pouvions manger ou non, sans parler des soucis de quantité. C’est alors que j’ai pris RDV chez mon docteur familial et tout a été bien plus simple avec un suivi. Mais voila une chose que je pensais impossible s'est passé…peu de temps après, j’ai trouvé MON SAINT GRAAL ! Je connaissait et j’avais déjà essayé pas mal de régimes dans ma vie auparavant, j’ai même essayé le fameux régime sur 15jours avec de la soupe au choux….YERK !! Et quel danger pour la santé, mon pauvre corps n’avait pas du tout apprécié la torture ! Et c’est sur un forum de mariage que j’ai trouvé mon ami de régime Weight Watchers qui depuis ne me quitte plus. En suivant le régime à la lettre, un peu de sport, respect des points et la possibilité de se faire plaisir a tout moment avec une petite portion de frites ou du chocolat sans pour autant culpabiliser, on s’est mis a fondre comme neige au soleil. En quelques mois zom avait perdu presque 30 kg et moi presque 25 VÉRIDIQUE ! Je suis passé d’un grand 44 à un 38, je ne vous raconte même pas le pied que ça a été ! Je me suis donc mariée avec la ligne dont j’avais toujours rêvé et j’ai commencé a faire les boutiques et a apprécier de passer du temps dans les magasins. (au grand désarrois de ma carte de crédit) Aujourd’hui, presque trois ans après ce fameux régime qui nous a changé la vie, j’ai ressortit mon petit livret de points, et oui on a tendance a oublier avec zom que nous avons une morphologie qui ne nous laisse jamais en paix, pas de répit pour les guerriers ! Constat alarmant, j’ai pris presque 7kg…je sais que nous arrivons en période de fête, mais il est temps d’y remédier car je dois avouer qu’ils me bouffe la vie ses satanés kilos !!
Et vous, c’est quoi votre méthode miracle ?
Mutine
Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 9 décembre 2009

Lets talk about Christmas

Ailleurs, il y a Sekhmet qui vit une folle histoire d'amour de Noël, Anouchka et Cococerise qui nous explique comment elles font pour se passer de sapin, Ness qui fait son bilan de l'année et la Perchée qui s'interroge sur l'avent. Ici, on ne parle pas beaucoup et encore moins de ce Noël qui se profile. C'est qu'à l'approche du réveillon, j'ai l'impression que ma tête est un ensembles de grains de maïs dans une machine à popcorn. Je suis tellement euphorique que je n'arrive pas à me canaliser et vous écrire. C'est beau l'avent, les bus me passent sous le nez, les escalators sont en panne, je suis épuisée, mais tout cela me passe par dessus la tête, je ne pense qu'à la chaleur prochaine d'un Noël en famille. Habituellement, Noël est la période la plus chargée de l'année, courir les magasins, préparer l'appart, trouver le calendrier, puis de retour dans le Nord, c'est le grand circuit, voir la famille, les amis, mon filleul, manger, prendre la voiture, dire bonjour et passer à table. Et à la fin de ces "vacances", qui n'en ont que le nom, il y a le nouvelle an, affronter la fête célibataire au milieu des couple une année de plus, me préparer en se demandant qu'elles remarques pourront être faites sur ma tenue et un peu avant minuit faire le bilan de l'année: "Où j'en suis? Où je vais?" Habituellement pour moi, Noël est une période magique mais aussi, épuisante, angoissante et un peu triste. Cette année, tout est différent. Si comme Ness, j' en faisais le bilan, je dirais que cette année a été l'une des plus pénible qu'il m'est été donné d'affronter, j'ai passé un an à tomber par terre et me relever. Pourtant, ce n'est pas ce que j'en garderai, pour moi 2009 est l'année où j'ai changé, l'année où j'ai cesser de me laisser marcher dessus, je pensais que si j'arrêtais de tendre l'autre joue, je m'y perdrais un peu, je perdrai de cette bonté qui est une de mes seules fierté, j'avais tort. Ce changement a tout bousculé dans ma vie et c'est sans surprise que je vois se profiler un Noël différent, j'ai décidé de me faire passer cette année en priorité alors mes vacances se feront en famille, je ne veux pas voir mes amis, je ne veux pas voir mon filleul, je vais rester au chaud. Je ne préparerai pas mon appartement pour Noël mais je décorerai la maison le 19 avec tout le monde. Mutine fera le déplacement et nous passeront deux jours ensembles, deux jours magiques ou je ne devrais pas (ou presque) la partager. Pour mes cadeaux, je m'y suis prise à l'avance, j'ai préféré offrir des cadeaux vraiment désirés à des surprises alors je ne cours pas ou seulement pour voir mes amis. Même mon nouvel an sera différent, pour la première année, il se fera à Toulouse, un petit resto entre amis et une fête jusqu'au bout de la nuit au Bikini, je me trémousse d'avance. Si je devais répondre à la Perché, je dirai que pour moi l'avent c'est avant tout penser à Noël et sourire à cette idée, c'est passer par le marché de Noël en rentrant du travail pour prendre une barquette d'Aligot, oublier le froid et faner dans les rues à admirer sa ville parée de bijoux de lumière, parler et parler encore avec tout les membres de sa famille "T'as une idée???", "On ira voir Avatar ensemble?" "Tu peux m'envoyer des photos du nouveau bureau de Maman?", c'est ramener des biscuit au travail pour les partager, en résumé c'est faire de la place dans sa tête et son cœur pour la joie. Pour finir, je ne résiste pas au plaisir de partager avec vous mon plan de Noël. A Noël, je vais:
  • apprendre à tricoter avec ma maman pour pouvoir me faire de supers mitaines et une écharpe infinie!!!!
  • préparer enfin une tarte aux maroilles à ma maman, pour qu'elle voit à quel point c'est la mienne est la meilleure du monde
  • faire une séance photo avec ma Mutine (et surement trop la maudire au moment de faire ma valise!!!!)travailler mon roman
  • aller voir avatar avec mes petits frères
  • humilier toute la famille aux lapins crétins!!!!
  • prendre 1 000 000 de photos
  • promener bobby (notre chien)
  • engueuler bobby parce que: il renifle de la merde/il a encore sauté dans la marre/il a troué mon collant
  • préparer le sapin
  • décorer la maison
  • zoner devant les feuilletons de Noël
  • faire de l'origami
  • aller à la messe
  • donner des cours de salsa à toute la famille,
  • partager Battlestar Galactica en famille.
Ça n'a pas l'être un peu magique tout ça?!?
Futile
Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 7 décembre 2009

Si j’étais une autruche…

Je ne pense pas être la seule à avoir cette sensation d’aggravation de mon cas, dès lors que je suis ou deviens nerveuse ou mal à l’aise…

Je ne sais pas ce qu’il en est pour vous, mais moi ça devient juste catastrophique !!

Je sais qu’énormément de personnes on une opinion de moi qui est complètement faussé. Il faut dire que j’ai souvent l’air d’un roc, avec un caractère trempé dans l’acier, une espèce de tornade qu’il ne faut sous aucun prétexte titiller sous peine de la réveiller et d’en mourir sur le champ griller comme un merguez sur un barbecue.

Bah oui…C’est un rôle que je joue depuis longtemps, et que je connais sur le bout des doigts. J’accepte volontiers ce rôle de vilaine tueuse qui relâche de temps à autre ses défenses. C’est ma carapace protectrice à moi. Elle m’empêche de prendre trop de coup dans la poitrine, un peu comme une grosse doudoune en plein hiver.

Certaines d’entre vous doivent connaître ça également j’en suis certaine !

Mais que se passe t-il quand, par jour de grand vents, votre belle carapace tombe ? Quand la nervosité du moment fait que vous perdez vos repères, vos moyens et que vous êtes juste vous, nue et fragile face au reste du monde ?

Et bien ca m’est arrivé dimanche, je me suis retrouvé, là, comme un flambi, incapable d’avoir la moindre interaction naturelle avec mes interlocuteurs. On venait de me couper l’herbe sous le pied à coup de cisaille électrique et je me suis senti l’espace de quelques heures, plus bas que terre, la poitrine ouverte et béante…en danger !

Incapable d’y remédier malgré mes nombreux efforts, j’ai donc enchaîné les sourires niais, les vannes boiteuses qui vous font hontes mais que vous êtes incapable de retenir, car le silence est encore plus pesant que votre lourde et gauche connerie.

J’ai eu l’air d’une idiote dimanche, je me suis sentie à côté de mes pompes et je peux vous dire mes chères dyades d'amour que j’aurais aimé être une autruche, pour pouvoir me mettre la tête dans le sable et disparaître le temps que ma jolie carapace doré revienne me protéger…

Et vous, vous faites quoi quand vos défenses tombent ?

Mutine

Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 27 novembre 2009

George, mon Suédois et moi

Vous vous souvenez de la pub Tic Tac avec George, homme des neiges, super potes mais parfois tellement plus encombrant qu'une boite de tic-tac? Pas de jalousie moi aussi j'ai un George rien qu'à moi, mon Suèdois. Comme George, il vient du froid, La Suède c'est un pays... bon, en fait, je sais juste qu'il fait très froid et que je suis complètement inculte sur le sujet, il faut bien ça pour pouvoir soutenir mordicus, que la Suède c'est teeeeeeeeeeeeellement moins bien que la France, la subjectivité a un prix. Comme George, on est super potes, on s'est connu par le boulot il y a deux ans, je venais d'arriver, il venait de se faire transférer dans la filiale française. Mon Suédois ne connaissait personne en France et ne maitrisait pas entièrement le français. Je l'ai emmené à mes soirées entre amis et tout le monde l'a adoré, on l'a gardé. Comme George, il est encombrant, 2m05 au garot. Il ne passe pas inaperçu et un peu comme une star, les gens nous arretent dans la rue pour lui parler. "Vous mesurez combien?" "Vous jouez au basket?"... Bon, maintenant que je l'ai dit sur ce blog célèbre (oui il joue au basket), je pense que le problème ne se posera plus. Reste celui du Suédois dans mon appartement de poupée, bon ben il géne pas mal la circulation et pour ça, pas de solution. Mais alors pourquoi? Pourquoi ne pas échanger mon Suédois contre une boite de tic tac (orange si possible)? Contrairement à George, mon Suédois n'émet pas que des grognements. On en a passé des heures lui et moi, à faire des mots fléchés pour améliorer son vocabulaire. Mais maintenant, il gère grave!!! Contrairement à George, mon Suédois est méga hot (oui je sais certaines filles adorent leur yéti ;) ), c'est bien simple, on dirait Ken, blond, les yeux bleus, le sourire franc aux dents blanche, une musculature à se damner (faut dire, l'animal m'appelle en pleine canicule pour aller jogger, c'est dire si il est sportif). Mais au fond, mon Suédois c'est beaucoup plus qu'un produit de consommation, c'est surement le mec le plus gentil que je connaisse et il a une façon de m'adorer qui me fait fondre, passant du "tu es une sœur pour moi" à des paroles beaucoup beaucoup plus coquines. J'ai beau adoré Ikea, il est et reste mon géant suédois préféré.
Futile
Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 23 novembre 2009

Envie de pain perdu

Nooooooooooooooooooon, je ne veux pas me lever, je veux rester en weekend, c'est si doux un weekend!!!!! Si il y a une choses qui est évidente me concernant, c'est que les vacances arrivent et que ca me prend un bon 80% de pensées à temps plein. Je veux rester en weekend, je veux être déjà en vacances, je veux, je veux... je ne veux pas travailler! Déjà, il y a mon appartement trop petit, je réfléchis à des combos magiques pour rentrer de nouveaux meubles mais rien n'y fait, alors dimanche j'ai cédé à la seule option envisageable, le vide. J'ai fait le tri dans plein de choses et j'ai trouvé une façon douce de choisir si je devais garder mes petits bazars: saisir l'objet et repenser à son histoire, si un sourire apparait, le choix est fait, il faut le garder! Ca n'aide pas tant que ca à vider alors j'ai continué à promener mon mètre dans l'appart et mon catalogue ikea. Il y a aussi la série Brothers and Sisters que je dévore juste car elle me fait penser à ma maman que je retrouve tellement dans le personnage de Nora. Ce sera tellement doux de la revoir d'ici un battement de cil, j'imagine déjà les câlins, ses pulls si chauds que je vais lui piquer et sa cuisine... je tuerai pour une bonne soupe ou des gaufres! Et puis, il y a aussi la petite Emma née de mon amie d'enfance que je vais pouvoir rencontrer et l'appartement de mon petit frère à découvrir, toute une avalanche de bonheur à partager qui m'attend patiemment! Je veux, JE VEUX être à mi-décembre!!!! Je vais planquer le pain et je le remettrais dans la cuisine juste pour dire: "Oh Maman, t'as vu ton pain sec? Tu nous ferais pas du pain perdu?" Pour cette année, je n'ai qu'une envie, retrouver mes dix ans et la magie d'un noël en famille. Alors bon, je sais pas vous mais moi je serai teeeeeeellement mieux dans mon canapé à boire du thé et regarder de vieilles photos et chez mes parents à rire devant la cheminée...
Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 17 novembre 2009

Un petit vent de Corée

Comme vous le savez, j’ai passé un week-end en amoureux avec Zom sur Paris et s'était juste MERVEILLEUX!!!. Là bas nous en avons profité pour passer une soirée avec un couple d’amis parisiens que nous voyons toujours trop peu à notre goût.

Après de multiples discussions sur « quel restau choisir » nous avons terminé par aller manger un « barbecue Coréen ».

Avec Zom nous n’avions jamais goûté…ni une ni deux on a foncé vers ce fameux restaurant.

Ambiance assez familiale, pas de musique qui vous agresse les oreilles, menu assez simple…et un accueil vraiment chaleureux de la part des gérants.

Là bas nous avons goûté au SOJU dans de petits verres, et cul sec pour le premier verre car c’est la tradition ! (Je ne me suis pas fais prier)

Et bien c’est très bon, je vous conseil de goûter si jamais ce n’est pas déjà fait. Ca se bois par petites gorgés ensuite, ça reste assez doux tout de même et frais en bouche.

Pour l’entrée nous avons eu une soupe aux champignons, suivis d’une salade très appétissante, puis le barbecue (la plaque était divisé en trois partis, porc, poulet et bœuf) avec 7 petits accompagnements, allant du riz aux graines au caramel, en passant par du concombre…le tout plus ou moins épicé, il y en avait pour tous les goûts, un véritable festin !

Nous avons eu le droit a un plateau de fruit frais en dessert, et c’est le ventre pleins et véritablement conquis que nous avons quitté le restaurant après deux bouteilles de Soju.

Personnellement j’ai vraiment adoré ce restaurant, tant par son accueil chaleureux et agréable, que par la qualité du repas et de ses nombreux plats. Mes papilles en ont pris pleins la vue, si vous ne connaissez pas, je vous conseil donc chaleureusement de goûter !

Pour celle qui ont gouté, vous avez aimé?

Mutine

ps : j'ai trouvé la photo sur google, car comme une andouille j'ai oublié de vous en prendre une...

Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 16 novembre 2009

Pourris gâtée !

Je vous l’avez promis, je vais donc vous parler de mes cadeaux de NON-Anniversaire. Tout d’abord commençons par zom qui m’a fait la surprise de m’offrir quelques jours avant la date fatidique un nouveau service de verres en cristal. Pour la petite histoire, nous avions un service bleu tout ce qu’il y a de plus classique offert par ma grand mère pour mes 18 ans. Je crois que depuis que je connais Zom je lui parle de ma volonté d’avoir de beaux verres noir (oui oui noir !) Je trouve ça vraiment très classe, mais il m’étais difficile de dire adieu à mon cadeau d’anniversaire familiale, du coup zom a pris les devant, et m’a mis devant le fait accomplis avec ce cadeau. (j’ai aussi eu deux places pour allez voir florence Foresti, j’ai vraiment mais alors vraiment hâte d’y aller !) La dessus il il y a eu ma crémaillère ou Futile et zom m'ont organisé un cadeau commun de tous mes amis qui été présent, et qui ont donc contribué à l'achat de ma super machine a coudre avec eux... Et pour finir il y a eu les cadeaux de Futile…Comme tous les ans elle a fait fort et comme tous les ans j'en suis raide dingue...vous pourrez voir ma superbe bague sur l'image du dessus, j'ai aussi eu un bracelet à tomber, mais comme je n'ai pas la photo sous la main, il restera mon petit trésor secret à moi... Je dois avouer que chaque matin soit je les mets, sois je les regarde avec des paillettes pleins les yeux...je peux juste pas m'en empêcher! Je ne sais pas trop ce que j'ai fais pour mériter tout ca...mais ca me retourne le cœur rien que d'y repenser... Mutine qui vous aime! Nota : mon prochain billet sera sur mon week-end en amoureux à Paris!
Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 9 novembre 2009

Cadeau de noël avant l'heure

Je sais que je vous avais promis un article sur mes cadeaux de NON Anniversaire et ma pendaison de crémaillère, mais j’avais envie de vous parler d’un tout autre objet aujourd’hui. (Promis l‘autre article est en cour d’écriture vous l’aurez ;-) )

Alors voila, vous le savez déjà, je fais partie de la catégorie GEEK qui aime se perdre dans les méandres de l’imaginaire…je fait du JDR (jeu de rôle) depuis l’age de 15 ans, je joue à Guild-wars (jeu en ligne) depuis déjà presque 3 ans et aussi et surtout j’aime faire des GN (Grandeur Nature) et Soirées enquêtes en costumes depuis l’age de mes 16 ans et ceux a raison de plusieurs jeux par ans !

Autrement dit j’ai déjà endossé pas mal de rôles en costumes…De la gentille prêtresse, à la sanguinaire guerrière, en passant par les rôles de rôdeuses, des rôles politiques, jouant tantôt un ange tantôt un démon…

Je peux donc dire que je commence à traîner derrière moi quelques bagages de Rôles Play (interprétations) diverses et variés.

Lorsque j’ai commencé à jouer il a fallut me mettre tout doucement à la couture. Les prix des costumes sur mesure (ne ressemblant pas a ceux d’halloween) étant juste hors budget, je n’ai pas eu trop le choix.

J’ai relevée mes manches, pris mon courage à deux mains, acheté du tissus et adviendra ce qu’il adviendra je me suis lancé a corps perdu dans ce challenge !

Je me suis tout d’abord fait la main toute seule sur la machine à coudre de ma grand-mère puis je m’en suis offerte une il y a un peu plus de 5 ans. C’était un modèle assez basique pour la débutante que j’étais…

Mais voila, ma machine est depuis plus d’un an en guerre ouverte avec moi, impossible de faire plus de deux coutures sans qu’elle ne bourre et ne m’abîme le tissus…Je vous laisse imaginer les crises de nerfs à devoir passer son temps à démonter puis remonter mes pièces de tissus.

Et bien ça y est, ce temps la est révolue ! Et oui "Zom le merveilleux" vient de me commander à l instant une nouvelle machine. Plus belle, avec plus d’options, et aussi sachant faire les broderies…Je passe donc de ma vieille 2CV à une belle Audi dernier cri . Merci chéri!!!

Je me sens comme une gamine la veille de noël, qui attend avec impatience que le pére-noel se grouille de venir lui déposer son paquet…

Voila la bête en question

Et comme je vous fais languir pour l’autre article, rien que pour vous en exclu quelque uns de mes costumes !

Mutinement joueuse

Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 5 novembre 2009

Let's talk about love

non vous ne rêvez pas, j'ai bien utilisé le titre d'un album de Céline Dion comme titre d'article. Mais je ne vais pas parler de Céline Dion. Mon année "Futile mange de la vache enragée" a eu sa part de cœurs brisés, quelques uns par moi mais aussi le mien qui en as pris plein les dents pour la seconde année consécutive. Notre blog a beau être protégé par des pseudos et un grand silence auprès de nos amis, j'ai toujours peur de vous parler autrement que de façon métaphorique de mon cœur. Mon briseur de coeur connait l'existence de cet espace mais pas nos pseudos, pas nos textes, pas son nom. C'est pas faute de l'avoir cherché à un moment mais il a échoué et tout ce qu'il souhaitait c'était se prouver qu'il me connaissait suffisamment pour me trouver, il n'aurai (surement) rien lu car il sait que je ne le souhaite pas. Bref, il est un temps pour protéger son cœur et un autre pour choisir d'être libre. C'est le choix que je fais aujourd'hui. Vous avez déjà rencontré un âme sœur? Quelqu'un qui vous ressemble tellement que vous savez avant qu'il le fasse, ce qu'il va faire, ce qu'il va dire? Enfant, j'avais un livre où l'on expliquait ce concept, que Dieu nous avais coupé le corps et l'âme en deux parties différentes mais que nos âmes pouvaient s'emboiter comme des pièces de puzzle à nos âmes sœurs pour ne former à nouveau plus qu'un. (à bien y réfléchir, c'était plutôt dans un Astrapi) Malgré moi,je crois cette histoire, d'une seule personne qui te correspondent complètement et de plusieurs avec qui tu t'emboites plus ou moins bien (oui, je vois bien le second sens de cette phrase mais c'est pas ma faute si vous avez l'esprit mal tourné!...coquines!!!). Mais que ce passe t'il si votre âme reconnait votre âme sœur et que cette autre âme ne reconnait pas la votre? Outre une souffrance de taré (du genre à ce que votre Mutine vous ramasse sanglotant et bourré sur un terrain de volley la nuit)(ou à avoir des pensées débilissimes comme où mène ma vie et est ce vraiment la peine d'y aller?), ca vous laisse devant une incompréhension gigantesque. Je n'ai pas compris, ca me semble pas plus illogique que de voir mon collègue traverser le mur pour rentrer dans mon bureau. Je suis une scientifique et pour moi, on peut ne pas voir la solution à un problème, il y en a pourtant une. Mais là...ma théorie astrapi....bref j'ai pas compris. Il y a eu l'espoir. Il y a eu le choc. Il y a eu l'abattement et le désespoir. Et enfin. Il y a eu une question: "Et maintenant?" Je n'ai pas de réponse. Je ne sais pas si je peux aimer. Je ne sais pas si je crois en l'Amoûûuuuur ou si je suis prète. Mais ce que je sais, c'est que j'ai envie de tendresse, d'une compagnie différente et de ne pas baisser les bras. Mais où trouver un mec? J'ai tenté Meetic mais je crois que ce n'es pas pour moi. Je crois que je vais tenter la liste du père Noël... ou juste d'aimer ma vie comme ca et de ne pas chercher; J'aime bien cette solution là. mais bon, il parait que ca ne marche pas. Futile PS: c'était vraiment trop bien Astrapi PS #2: tant qu'à vous faire des confidences... j'aime beaucoup Céline Dion... même que je suis allé la voir au Stade de France. PS #3: fallait quand même le dire: l'amour ca sucks! PS #4: oui, je sais, je suis une grande romantique ça aussi ca sucks! PS#5 : L'image a été trouvée ici, visitez les photos de cette fille, elles sont géniales!
Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 4 novembre 2009

Quand un boulet entre dans votre vie

Je sais que certaines d’entre vous ont des collègues plus ou moins étranges, désagréables, voir carrément insupportables !

Pour ma part je suis assez bien loti. J’ai quelques soucis avec certains mais comme je ne les vois jamais, je m’en tape carrément le steak !

Et puis il y a G et B avec qui je m’entends carrément bien. Deux collègues vraiment géniaux qui sont même devenus des copains. Ils ont mon mon age et ça ne me dérange pas du tout de sortir de temps à autres avec eux faire la fiesta, au contraire !

Mais voila, depuis une semaine, mon boss a pris un nouvel intérimaire que nous appellerons M.

Je dois vous avouer que M est une plaie, un véritable boulet ! Tellement boulet que je me dois de lui rendre hommage avec cet article…et vous raconter quelques anecdotes de M... Chaque jour est une festivité de "M"ries

M ne sait pas étreindre une lumière (jamais!)

M ne sait pas non plus fermer la porte de l’atelier des techniciens quand il part (une double porte en bois très lourde est difficile à fermer pour moi)

M ne sait pas non plus tirer une chasse d’eau (BERK!!! vous ne rêvez pas!)

M arrive en retard

M est toujours à deux à l'heure ce qui m’énerve au plus haut point

M se fout de ME mettre en retard le soir quand je dois partir

M fait le plein de la voiture de société le vendredi soir et arrive le lundi matin attendu pour partir avec G en chantier sur Paris avec 20 min de retard (bonjour les bouchons !) et avec le plein d’essence à faire

M met 4h de route avec un plan, sans se perdre et sans bouchon pour faire Amiens Lille en autoroute

M exaspère déjà mes collègues comme personne de par son manque de motivation

Et ce n'est que le début d'une grande liste à venir...

Rien que pour vous la perle des perles à mon sens. La semaine dernière je suis tombée malade, M devait donc venir chercher les clefs du boulot chez moi afin de pouvoir aller travailler.

Je lui explique 3 fois avec calme et tact :

" tu tournes au tabac, tu vas au bout de la rue et arrivé au sens interdit tu tourne à gauche et c'est au numero 7"

1er coups de fil de M aprés 5 min

"je doit tourner au tabac?"

"oui"

2eme coup de fil de M

"je suis devant chez toi mais il y a 2 sonnettes je sonne ou?"

"impossible je n'en ai qu'une"

"ah non tu en as deux..."

"grrr tu as tourné à gauche?"

" heuuu oui...enfin...heuuu non droite"

"bah essaies la gauche ca marchera mieux, c'est au 7!"

je me retourne vers zom en lui expliquant que M arrive et de lui donner les clefs à la porte

zom remonte au bout de 5 min

"Il est con ton intérimaire, je l'ai trouvé en train de sonner chez le voisin..." (au numero 5)

Bonne journée mes petites dryades et aussi à tous les boulets qui vous entourent!

Mutine

Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 3 novembre 2009

G33K #3: 10 trucs pour que vous aussi vous puissiez passer pour un/une Geek

Les épisodes précédents: Vous avez repéré ce garçon, beau comme un Dieu mais complètement geek, vous voulez qu'il se sente en confiance avec vous, qu'il sache que vous partagiez de nombreux centres d'intérêt. Vu que ce n'est pas vrai, il va falloir bluffé!
  1. avoir des opinion tranchées, c'est sa base. Le geek est passionné et défend ses convictions avec passion. Un exemple: "Non je ne sortirai jamais avec toi, je ne sortirai pas avec un mec qui peut dire des choses aussi grosses que Batman est le meilleur des super héros. Ce mec n'a même pas de super pouvoir! A part son majordome qu'est ce qui le différencie de l'inspecteur gadget?!?"
  2. savoir hocher la tête, le geek est friand de monologue, si vous faites semblant de comprendre et que vous ne le contredisez pas, il trouvera à la fin que la conversation était intéressante et que vous êtes quelqu'un de sympa.
  3. si on vous pose une question et que vous ne connaissez pas la réponse, essayez au choix: "dans le doute, trancher" ou "42", là vous ne pouvez pas vous planter!
  4. connaitre les acronymes, MMORPG, RPG, GN, JDR, JCC, LAN... si vous ne les connaissez pas, notez les, cherchez sur internet la signification et ressortez les plus tard. L'acronyme c'est votre mot de passe pour entrer dans le système geek. Ca veut dire, j'en parle tellement que j'ai fait un raccourcis, ca veut dire, je m'y connais.
  5. en savoir un peu sur beaucoup de choses. Si, comme moi, vous avez aussi une moitié fille qui vous fait perdre un temps fou en conversation téléphonique, achat de chaussure et visionnage de Grey's Anatomy, laissez tombé tout de suite, vous ne serez jamais dans aucun top geek, vous ne pouvez pas tout connaitre. Par contre, vous pouvez en savoir un peu. Prenons un exemple, Star Trek, j'ai vu le film de 2009 la semaine dernière, j'ai rien regardé d'autre et pourtant je savais: qu'il y a des Vulcains, des Klingons (les méchants), le Capitaine Kirk, Spock et que le vaisseau est l'Enterprise. Je savais aussi faire le salut Vulcain et qu'un épisode sur deux ne vaut pas la peine d'être vu. En savoir un peu ca permet de participer un minimum à la conversation, voir de la comprendre. Il ne faut pas oublier que les geeks sont de formidables sources de connaissance et qu'il n'y a qu'à vous approcher pour y boire.
  6. crachez sur Windows et bénissez l'Open Source, certain geeks aiment Windows (les fous) mais tout les adorateurs de l'open source sont geeks (au moins un peu). Si ce n'est pas vrai et qu'on vous demande votre OS, répondez: "Windows Vista à cause du boulot, je te jure, c'est l'enfer!" (une larme sera la bienvenue pour appuyer vos propos).
  7. quand on vous demande ce que vous avez pensé d'un livre, film dont vous n'aviez jusque là pas entendu parlé, dite: "Je n'ai pas encore eu le temps de le lire", le geek comprendra.
  8. buvez du café et du coca cola.
  9. si la conversation est difficile, emmenez le geek dans un endroit geek où on ne parle pas (séance ciné SF en VO, lazerquest, paintball...).
  10. souriez et battez des cils, moins le geek peut utiliser son cerveau moins il verra facilement l'imposture.
Futile PS: si cet article vous aide à décrocher le copain idéal, je compte sur vous pour me présenter ses pôtes ;)
Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 2 novembre 2009

Voyageur, je te hais!

Quand ma maman vient voir sa perle rare (moi) à Toulouse, elle est toujours vachement impressionnée par ma conduite parfaite de la valise à roulette. Il faut dire que je suis rentrée à l'internat à 16 ans et que depuis je ne mets plus les pieds chez mes parents sans un gros sac de voyage. Qui plus est, je n'ai jamais eu de voiture alors croyez moi, je suis la prime de noël des cheminots, je suis une guerrière des transports en commun, je suis méga experte en la matière (par contre, je suis une vraie quiche en voiture). Bref... J'en étais à je vous déteste quand vous voyagez. Une chose m'amuse toujours, c'est qu'un voyageur régulier reconnait les autres voyageurs réguliers à la façon dont ils se comportent mais aussi à la façon dont ils regardent les "autres", les "occasionnels", les "ignorants des codes de bienséance des transports en commun". Parce que le problème est peut être là, on apprend les règles que par la pratique, elles ne vous sont pas fournies avec votre billet. Voilà donc mon avis d'experte sur les différents transports que je pratique: Le métro: Il n'y a que deux vraies règles à respecter:
  1. laisser les gens descendre avant de vous engouffrer dans le wagon,
  2. les escalators sont séparés en deux parties, à droite vous vous laisser monter, à gauche vous montez les marches. C'est important de penser à ne pas faire bouchon!!!!
En gros, il faut penser à ne pas gêner la circulation. Personnellement j'ai une règle supplémentaire, sauf cas de grosse fatigue, je reste debout si le trajet et court et je m'assoies si le trajet est long. A sa petite échelle, ça évite que gêner la circulation en étant dans le passage quand le trajet dure et ça permet aux personnes qui ont 15 minutes de métro de trouver une place assise pour leur confort. Le bus: C'est un peu pareil que le métro, le téléphone en plus... Bon, sur ce point, on peut largement me détester car je parle souvent au téléphone dans le bus même si je trouve cela malpoli. Par contre, je vous conseillerai de réfléchir à vos conversations, on ne parle pas de sa vie sexuelle dans le bus! Le train: Parfois le train est bondé et des gens utilisent la place à côté d'eux pour leur sac. Je trouve ca nul! Si le sac est trop lourd pour que vous le mettiez en hauteur, faite comme moi:
  1. vous identifié la cible mâle, ni trop loin, pas trop vieux et un peu musclée (le but est que l'effort ne lui coute pas trop)
  2. vous souriez
  3. vous demandez gentiment à la cible si elle veut bien vous aider (vous aider pas le faire à votre place!)
Le train de nuit: Je dirais que c'est la seule partie où les règles sont vraiment importantes et pas forcément évidentes à la vue de mon expérience. Les gens utilisent le train de nuit pour gagner du temps sur le voyage et ne pas trop polluer (sinon l'avion c'est aussi cher et plus rapide). Personnellement, quand je remonte dans le Nord, je prends le train de nuit le vendredi soir après une semaine épuisante et je le reprend le dimanche après un weekend pas reposant du tout avant d'aller travailler directement le lundi matin. Je suis loin d'être la seule dans ce cas, tout les réguliers sont comme moi, il utilisent toute leur énergie hors du train et ne souhaite que dormir quand ils sont dedans. Les usagers occasionels ne pensent que rarement à ce détail, les gens sont là pour dormir et ils en ont besoin. Quand je prends mon billet, je fais des prières pour éviter deux catégories de voyageurs: les bébés et les gros ronfleurs (d'ailleurs prenez des billets "femme seule" ca limite pas mal ce problème). Ils peuvent vous ruiner le voyage et on ne peut rien leur reprocher. Par contre, beaucoup d'usagers lambdas peuvent vous faire vivre un vrai enfer juste par égoïsme et ignorance. Pour ma part, je ne pratique que la couchettes première classe (je fais de la claustrophobie en seconde), je pars donc de l'hypothèse qu'on est 4.
  1. l'arrivée: on dit bonjour, on pose ses affaires et si le store est ouvert, on le ferme. Si la porte était fermée on la referme, si elle ne l'était pas et qu'on veut qu'elle le soit on demande si ca gène qu'on la ferme. (La dessus j'ai ma propre règle, si il reste un bon moment avant que le train parte, je referme la porte, ca évite d'être déranger par les gens qui passe dans le couloir, si la cabine est pleine, je ferme la porte, si il reste peu de temps avant le départ et qu'il manque du monde, je laisse ouvert car c'est plus accueillant.
  2. les baguages: l'espace sous les couchettes du bas et pour les personnes ayant ces couchettes, les personnes ayant les couchettes du haut peuvent mettre leur baguage en hauteur ou derrière l'échelle. Si vous voulez utiliser un espace qui ne vous est pas réservé, demandez la permission.
  3. le téléphone : on téléphone en dehors de la cabine et on éteint sa sonnerie. Cà parait évident mais hier soir j'ai dû demandé à une femme de plus de 40 ans d'avoir la gentillesse d'aller téléphoner dehors, elle était au téléphone depuis 20 minutes et le train était partit depuis 10.(*)
  4. avant le départ: c'est quartier libre, personnellement, je vous aimerais plus si vous vous installez rapidos et que vous ne faites pas de bruit mais si votre copine est là, je ne vous en tiendrais pas (trop) rigueur. Si vous rentrez dans un cabine lumières éteintes, vous vous contentez de la veilleuse pour vous installez et vous faite le meilleur compromis discretion/rapidité possible. Si vous êtes arrivé trés tôt et que vous en avez profité pour dormir avant le départ, quand quelqu'un arrive, vous prenez sur vous et 1) vous dites bonjour, 2) vous proposer d'allumer le plafonnier. Si c'est moi qui arrive, vous êtes un petit veinard, je vous répondrais que ce n'est pas la peine et je m'installerai en 2 minutes max.
  5. après le départ: il est temps de vous coucher, les 10 premières minutes sont assez libres, on peut aller discrètement à la salle de bain et ranger ses affaires mais le but et de se coucher rapidement; Parfois, les gens prennent leur cabine pour une vrai chambre à coucher, ils ouvrent leur valise en grand,se mettent en pijama, vont se brosser les dents la trousse de toilette...C'est mignon mais un peu bizarre, c'est un train de nuit, c'est roots, on dort habiller, on se lave en arrivant et on se prépare avant de prendre le train (de base, tout mais pas les toilettes du train!!!). Quand tout le monde semble prêt à dormir vous demander si on peut éteindre la lumière. Il y a aussi les petites pochettes de la sncf, ce n'est pas un jouet, vous pouvez la déballer avant le départ (ou sortir rapidement les boules quies en cas de nécessité) mais il faut éviter de trop y toucher après le départ, c'est plein de plastique, ca fait un bruit de dingue. Si vous ne voulez pas dormir, vous pouvez lire grâce à la veilleuse, éviter cependant les journaux trop bruyants, évitez aussi les console de jeu, le bruit des touches et les bips quand vous marquer des points, c'est un truc à rendre vos voisins (moi) complètement dingue.
  6. le matin: les personnes sur les couchettes du haut attendent que celles sur les couchettes du bas sortent. Vous dites "bonne journée et aurevoir" (même si la nana a téléphoné dans la cabine), vous demandez si vous pouvez rallumer la lumière.
Bon, mon cas est extrême car je suis de celles qui culpabilisent du font qu'elles font quand elles ouvrent un sac de boule Quies alors qu'elles l'ouvrent parce qu'il y a un mec à 1 mètre qui fait plus de bruit en dormant que le train. Mais de manière général, si vous n'oubliez pas que vous n'êtes pas seuls et que les gens ont payé pour pouvoir dormir, les réguliers ne penseront pas à vous détester. Bonne route, Futile PS: Si vous aussi vous avez des idées bien trancher sur les transports en commun, dites le nous! (*) Là dessus, je suis super fière de moi, d'habitude je rouspète dans ma tête et je ne dis rien car je déteste les donneur de leçons et les conflits et que là dessus, je suis lâche. J'ai compté deux fois jusqu'à 100, j'ai cru que je n'y arriverait pas et finalement, j'ai pris mon courage à deux mains. Bravoooooooo Futile!!!
Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 30 octobre 2009

L'envie de donner envie de sourire

L'un des problèmes avec le fait d'avoir la meilleure amie de vos rêves et que ça met la barre très haut concernant vos propres attribution de meilleure amie. #Réponse indignée de Mutine# Comment ça DES problèmes?!? C'est bien simple, primo si la meilleure amie parfaite existe, pourquoi l'homme parfait n'existerait pas?!? Dis moi Mutine comment je sors de mon célibat maintenant?!? #Silence éloquent de Mutine# Ensuite, comment on gère les vacances à l'étranger et autres weekend sans réseau qu'on UNE SEULE personne comprend vraiment l'être tordu que vous êtes. #Nouveau silence éloquent de Mutine# AH AH!!!! Bon je peux poursuivre mon article maintenant? #Toute petite voix# Oui oui... Donc, comme je vous le disais, ce n'est pas tout les jours faciles d'être à la hauteur... Par exemple pour mon anniversaire, trois mois de réflexion pas une seule demande d'aide et au final deux surprises arrivées par coursier, deux cadeaux auquels je n'aurai jamais pensé. Le premier est arrivé un peu avant la date, je vous raconte même pas le self-control qu'il m'a fallu pour ne pas l'ouvrir pendant 2 jours. (je vous raconte pas non plus la mine réjouie du facteur qui m'a apporté le colis un samedi matin et a eu le droit à la version Futile des caverse, je sors du lit, et un pijama avec un nounours dessus...la classe).Quand je l'ai déballé, j'ai été soufflée, complètement abasourdie, renversée, simplement émue. C'est un tableau fait à partir d'une photo de Mutine et moi lors de son passage à Toulouse. Vous connaissez mon amour de la photo alors vous pouvez imaginer à quel point j'adore cet objet. Le deuxième cadeau est arrivé avec un soupçon de retard, j'ai raté le facteur (puisque je bosse), puis je suis arrivée trop tard, puis l'adresse n'état pas la bonne adresse puis... ben je l'ai récuppéré. AU fil des jour, je sentais ma Mutine pressée et un peu inquiète, jusqu'à me dire: "Bon Futile, grouille toi, je ne suis pas sur que mon cadeau apprécie beaucoup l'attente." Ah?!? C'est de la bouffe? (en mode panique, le langage de la Futile se dégrade vitesse grand V) Non? Mais c'est vivant? OUI???? Tu m'a pas envoyé une bestiole par la poste? Non? Ouuuuuuuuuf Bon, je me suis quand même pressée et un monsieur m'a tendu un carton tout en longueur... bizarre... J'ai filé à la vitesse de la lumière chez moi, le kit main libre branché et Mutine de l'autre côté. Elle n'a répondu a auuuuuuuuucune question, la pigrette. Je suis arrivée, j'ai viré le carton et découvert une superbe boite blanche un peu nacrée. Dans la boite se trouvait une magnifique rose entre le rose et l'orange pale, la pauvre avait affronté 5 jours au moins de chaleur aoutienne, elle avait l'air en pleine forme mais je ne pouvais pas la faire attendre plus longtemps, je me suis donc profité vers un vase, et installé confortablement ma rose et aprés avoir rassuré ma Mutine, je suis aller lire les papiers collé sur le carton. Blabla... rose éternelle... blablabla...dure super longtemps...blablabla...la reine d'Espagne ne jure que par elle...blablabla...ne surtout pas mettre dans l'eau. AAAAAAAAHHHHHHH panique. Bon la rose a été vite retirée et elle va bien, oui oui, trois moi plus tard je peux encore la regarder et caresser doucement les pétales et ça pour une tueuse de plantes, c'est magiiiiiiiiiiiique! Et voilà, c'est son tour, son anniversaire et sa pendaison de crémaillère sont demain et vous savez quoi les filles? J'ai la pressioooooooooooooooooooooon!!!!!
Futile PS: au fait, merci Mutine!!!!
Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 29 octobre 2009

Week-end tant attendu

Et bien oui, c’est officiel j’attend ce week-end avec impatience depuis déjà pas mal de temps. Oui bon dis comme ça sans explications effectivement ça n’a rien de bien magique, mais détrompez vous, je ne peux rien vous cacher et je vais donc partager tout cela avec vous ! Déjà nous avons le grand retour de Futile qui va revenir joncher le sol Amienois le temps d’un week-end et ca c’est pas rien ! C’est même fantastique, pouvoir partager un peu de temps avec sa meilleure amie c’est juste MEGA GENIALISSIME DE LA MORT QUI TUE PUTAING !! De plus nous ajoutons à cela, un mini aprem shopping avec Futile bien entendu et ma sœur pour essayer de me trouver un cadeau d’annivemachinchose. (Ça c’est une combo des plus agréable : sortie entre nanas + shopping) Et n’oublions pas ma pendaison de crémaillère samedi soir, le tout avec plus d’invités que de place chez moi, tous les copains débarquent, beaucoup vont dormir sur place et tout le monde en costume OF COURSE c’est Halloween !! Je danse donc depuis lundi d’un pied avec les méchants microbes qui en veulent à ma peau les enfoirés, et de l’autre avec l’organisation du week-end qui me semble plus que prometteur !! Si vous êtes sages, promis je vous ferais un article avec des photos…ah oui, il faut aussi que je vous raconte le cadeau que Zom m’a fait pour mon NON anniversaire ! Allez patience mes petites dryades d'amour... Mutine prête a en découdre !
Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 28 octobre 2009

Automne urbain

Il y a des jours où on se lève d’humeur bucolique, on se dit que c’est pile poil le bon jour pour une longue balade en foret et puis… on se rappelle qu’on est adulte, qu’il faut partir travailler, affronter la jungle urbaine, on se console en mettant une paire de chaussure qui frémit à la simple évocation du mot « boue » et on sort. Ce matin était un de ces matins là, j’ai beau être une sérial killeuse de plante, parfois, j’ai une soudaine envie de vert. Mais bon, la vie… je suis arrivée au métro et il y avait un mec, le froc descendu, les fesses les plus poilues qu’il m’est été donné de voir qui vomissait partout. Ben voilà une journée qui commence bien, me suis-je dit et puis, finalement, j’ai repensé à mes envies de natures. Au lycée j’étais à l’internat et bien souvent au début de l’automne, quand mes parents me ramenaient à la maison pour le weekend, je leur demandais de m’arrêter à l’entrée du village, je finissait le chemin à pied, coupant par les bois, bien souvent il m’est arrivé de croiser une biche. S’arrêter brusquement, croiser le regard doux pendant une ou deux seconde puis voir l’animal s’élancer gracieusement et disparaitre, c’est une magie qui reste gravée. Si il y a une chose qui me manque à Toulouse, c'est la forêt. Les couleurs, les odeurs, le silence, l'impression de respirer un air différent, plus pur. Ce matin, je donnerai cher pour repartir 8 ans en arrière et dire à ma mère « Arrête toi ici, je vais finir à pied » ou encore pour l’accompagner au marché et remplir les paniers d’osier de victuailles, aller dans les bois et me faire surprendre par la nuit (à ce propos, un conseil : ne jamais parler de Jack l’éventreur quand on est dans les bois entre filles et que le soleil tombe un peu trop vite), profiter de l'odeur des marrons chauds. Dans mon métro, j’ai laissé mon esprit vagabonder sur ce que lui rappelait l’automne : bois, pulls, couleurs, famille, feux de cheminée, livres... Et pour vous, l’automne réveille t’il des souvenirs ? Futile PS : demain, je vous raconterai comment Mutine à résolu mon problème de tueuse de plante.
Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 27 octobre 2009

Miaou

Dans la catégorie fée, je suis du genre fée passionnelle. Pas polygame du tout la fille, j'ai plein de place dans mon coeur pour des amis mais une seule pour ma meilleure amie, Mutine. C'est un peu pareil avec les chats. Je n'ai jamais eu qu'un chat et pourtant j'en ai eu trois. Outre Caline, mon chat, il y a eu Caroline la fiancée qu'il nous a ramenée à la maison, une chatte douce et un peu sauvage que ma maman adorait. Caroline n'a pas compté pour du beurre dans ma vie, elle m'a rendu végétarienne. What Futile?!? Caroline était un peu un vilaine fille, elle n'a pas attendu que Caline lui passe la bague au doigt pour faire des galipettes et du coup, elle nous a fait deux portées de chatons. Les chatons ont été accueillis et chouchouté pendant des semaines et puis il a fallu les donner à des familles qui voulaient des chats. Caroline a erré dans la maison et le jardin pleurant et appelant ses petits pendant une semaine et moi. La peine de cet animal m'a touché profondément et je me suis dot que si l'animal pouvait aimé il valait autant qu'un humain et j'ai arrêté d'en manger. La fin de l'histoire de Caroline est triste, elle a disparu au moment du décès de ma grand mère, nous étions tous trop empreints de chagrin pour la chercher, s'en inquiéter ou la pleurer. La petite dernière de la famille s'appelle Prunelle mais tout le monde dit Prune. Elle me fait beaucoup penser à mon plus jeune frère dans ses premières années. Elle est le petit joyau familial et elle le sait, c'est une vraie peste. Il y a maintenant quelques années, j'ai travaillé dans le service déco d'un grand magasin. Un matin, on a trouvé dans un carton un chaton d'à peine quelques heures, abandonné par sa maman. En tant que chamalow géant, j'ai pas tenu plus de quelques secondes avant de lâcher un retentissant: "Je m'en occupe". J'ai pris la petite forme, je l'ai mise quand mon corsage au chaud et je suis repartie bosser (bon ok, j'ai pas bossé dur ce matin là). A la pause, j'ai foncé à la pharmacie acheter de la poudre pour chaton et je l'ai nourri. Je pensais qu'il ne tiendrait pas la journée mais je voulais lui laisser une chance, j'ai bien fait car la petite boule s'est accrochée. Le soir, je suis rentrée et j'ai tenté le regard du chat de shreck sur ma maman... elle a quand même fait sacrément la gueule... faut dire que la bête c'était comme un nourisson fallait tout le temps la nourrir et moi je bossais...mais bon, son côté chamalow a fini par gagner et Prunelle est devenu son bébé. Moi très vite, je ne l'ai plus supportée, toujours en train d'attaquer mon chat, une tendance à l'échange de griffe contre les caresses, elle me gave. Si avec les années mon petit frère a bien changé, pas elle; Du coup, on est pas copines. Je pense à prendre un chat à Toulouse depuis des années mais je ne savais pas si je pouvais laisser assez de place pour une bête à poil dans ma vie. J'aimais vraiment mon chat et je ne savais pas si je pouvais en aimer vraiment deux à la fois et puis mon part est tout petit, comment en faire rentrer un? Sauf que... Mon chat est mort et que ne plus avoir de chat (même si mon chat vivait de l'autre côté du pays), crée un grand vide. Sauf que... La méchante fait rentrer un homme, deux chats et 800 paires de chaussures dans 25 mètres carrés et que j'en ai 35... Sauf que... Mon petit frère m'a facebooké hier pour que je me mette sur msn, pour qu'il puisse me faire découvrir via webcam, son nouveau chaton... Je suis jalouuuuuuuuuuuuuuse!!!! Dites les filles, c'est raisonnable?!? Je fais quoi?!? Je vous avoue que j'ai eu un poisson rouge qui s'est suicidé et que j'ai tué du regard celui de Mutine? AHHHHHHHHHHHHHHHHHHH
Futile
Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 23 octobre 2009

Coup de foudre

Hier midi, zom a eu la gentillesse d’accepter de passer chez Jef avec moi. C’est amusant de voir comme ce magasin avec cette bonne odeur de cuir et toutes ses chaussures plus jolies les unes que les autres me remontent le moral en ajoutant des petites touches de couleurs à mes humeurs.

Bien entendu ni une ni deux je suis tombée sur la paire de chaussure que je cherchais depuis des lustres (JEF mon sauveur). Bon je trouve le prix exorbitant, je veux les mêmes mais au moins a moitié prix. Je compte les mettre pour la vie de tous les jours (sous entendu au taf et comme je bosse a la campagne, mes pauvres chaussures souffrent la bas), donc pas envie de tuer des chaussures à ce prix en quelques semaines…

Et puis j’ai posé les yeux sur LA paire de bottes, je crois qu’entre elles et moi ça a été le véritable coup de foudre. Pas moyen d’envisager de sortir du magasin sans les essayer. Ni une ni deux la vendeuse me les apporte.

Mince elles sont trop petites et ils n’ont pas la taille au dessus; mais elle me font un tout petit pied, et me galbe les jambes, juste une tuerie. Il ne me reste plus qu’a économiser et les commander une taille au dessus sur le net maintenant.

Mutine qui devrait devrait arrêter de tomber amoureuse à tout bout de champs !

Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 22 octobre 2009

Caline

Comme une fourmi besogneuse, j'ai passé la soirée d'hier à la préparation du grand tournoi que j'organise ce weekend. Allant chercher les informations sur ma boîte mail, mes yeux ont déroulé les fils de conversation, pour finir par se poser sur un simple mot "caline". En un instant, mon cœur a heurté ma poitrine et ma gorge s'est serrée. Je savais que regarder la vidéo de ce mail me ferait mal, mais je n'ai pas pu détourner le regard alors j'ai, une nouvelle fois, cliqué. Été 1995, j'avais douze ans, je l'ai vu dans le jardin des voisin, petite boule rousse, il n'avait pas un an. J'imaginais déjà, les chiens, arriver dans le jardin et se jeter sur lui tout crocs dehors, j'ai soulevé le grillage et je lui ai dit de venir, il est venu. Eté 1995, il est entré dans ma vie, il n'en ai jamais sorti. Je me rappelle des bagarres pour son nom, on ne savait pas vraiment quel était son sexe, pour un mâle, je voulais Robin comme Robin des bois, tout le reste de la famille voulait Turbo, mais c'était mon chat et je n'étais pas prête à faire de compromis. Heureusement, mon grand père est arrivé, a regardé l'animal et a annoncé que c'était une femelle. "Caline, ce sera Caline", tout le monde était d'accord, happy family... Et puis, quelques mois plus tard, on a vu pousser des choses et on a compris notre erreur. Trop tard... La maison a connu deux autres chats avec les années, mais il est resté mon chat, le seul à qui je lègue mes économies pour acheter des croquettes, une autorisation à vie d'amener des puces dans mon lit, celui qui peut dormir avec moi et me réveiller à tout heure de la nuit pour que je lui permette de sortir. Ca a été douloureux de partir à Toulouse sans lui mais il est plus important que mon envie de l'avoir prés de moi, je ne pouvais pas lui retirer la liberté d'un jardin, d'une foret.
Été 1995, les premières photo de mon chat et les mains de ma mère qui le retiennent un instant. Octobre 2009, les mains de ma mère sont aussi présentes sur la vidéo, elles sont maintenant marquées par les années, elles ne maintiennent plus le chat, ou irait il? Il ne peut pratiquement plus se lever. Les mains de ma mère lui apportent un ultime réconfort, enclenchant le moteur à ronronnement que j'aime tant. Il n'est plus que l'ombre de lui-même, aussi maigre qu'il était mince quand je l'ai vu la première fois, quatorze ans plus tôt. Associé au ronronnement, il y a la voix de ma mère, douce, réconfortante. Elle incite Caline a manger un peu, elle fait preuve d'ingéniosité pour lui préparer les meilleurs plats, elle lui dit combien je l'aime et j'ose croire qu'il la comprend. Elle ne peut se résoudre à le faire piquer, pas encore, pas tant qu'il mange et ronronne, chaque jour est une victoire gagnée sur le fil du rasoir. En attendant, rien n'est trop beau, elle a oublié l'interdiction d'aller sur le canapé, c'est devenu son sanctuaire. Mon père tient la vidéo, soudain, il fait un gros plan et mon chat me regarde, je le vois fatigué, lasse et vaincu. La vidéo se termine, elle n'a duré que 30 secondes, 30 petites secondes que mes parents m'ont offertes pour m'aider à dire au revoir à ma boule de poil, aux quatorze dernières années. Je me suis levée et j'ai été prendre l'air dans la salle de bain. Le monde n'aura plus le même gout demain...
Futile
Rendez-vous sur Hellocoton !

Malaise

Je ne sais pas pour vous, mais moi chaque année c’est le même refrain…

Une bonne semaine avant la date de mon anniversaire la terre entière se recouvre d’une épaisse brume noirâtre et nauséabonde; qui rend la vie si terne et morose qu’elle en devient imbuvable. Comme un mauvais médicament qu’on nous oblige à boire chaque jours sans nous laisser le choix et sans aucune raison valable…

J’ai toujours eu grande crainte de vieillir, la peur de passer à côté de ma vie, de me retourner en me disant que j’ai fais de mauvais choix et que c’est trop tard désormais… TROP TARD, deux mots qui me font trembler de peur rien que d’y penser.

Certains vivent leur vieillissement avec crainte car ils ont surtout peur de la mort. Moi la mort ne me terrorise pas plus que cela, j’ai tendance à dire à mes proches (beaucoup trop aux goûts de zom d’ailleurs) que si je meurs jeune et bien soyez heureux pour moi. Je n’aurais pas connu la maladie, le malheur de voir mes proches partir un a un, la souffrance de voir mon corps se défraîchir et l’humiliation de devoir vivre au dépend des autres quand j’aurais un age bien trop avancé…un véritable supplice !

Je ne tremble donc pas devant la grande faucheuse, mais à contrario le temps qui passe est une véritable torture…

Vous me direz avec raison, que l’un de va de toute façon pas sans l’autre et que quoi qu’il en soit, personne ne peut passer outre ses deux phénomènes.

Mutine

Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 19 octobre 2009

Surprise suite

Il faut savoir que ma sœur avait toujours était claire sur le sujet, elle voulait et rêvait plus que tout d’avoir un Carlin ! Son petit chien à elle, et cette idée la hantait depuis plusieurs années. N’ayant pas le droit d’en acheter un temps qu’elle vivait chez mes parents, il a donc fallut attendre qu’elle termine ses études et qu’elle ait on propre appartement… Trois jours plus tard l’idée du chien était de nouveau sur le tapis, elle était prête a utiliser ses maigres économies pour aller l’acheter…Ni une ni deux, je suis donc passer à l’acte. Nous nous sommes tous cotisés, amis et famille pour lui offrir son si précieux cadeau de crémaillère. Un grand moment d’émotion, de bonheur et de joie, un des plus beaux moments de sa vie…rien ne pouvait lui faire plus plaisir, et je n’en suis pas peu fière !
Rien que pour vous une photo de la puce
Mutine
Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 15 octobre 2009

Surprise

Vous a t’on déjà organisé ou offert une GIGANTESQUE surprise ?

Une superbe fête organisée avec soin avec tous vos amis ? Une journée inoubliable en amoureux ? Ou offert le cadeau dont vous rêviez depuis des mois voir des années ?

Moi ça m’est arrivé a plusieurs reprises…Je me rappelle encore de ma fête surprise organisé pour mes 18 ans par mes parents et que je n’avais pas vue venir…ou notre anniversaire de mariage en Juin organisé par ma famille…

C’est touchant, ça vous retourne le cœur comme une crêpe de voir à quel point les gens vous aiment…Une preuve d’amour profonde qui vous offre des moments inoubliables et intense rien que pour vous. Je trouve ça tellement magique que j’aime en organiser pour mes proches, je n’y peux rien, je dois redistribuer tout cet amour qui sommeil en moi et qui ne demande qu’a sortir.

Le mois dernier j’ai organisé l’anniversaire surprise de Zom avec tous nos potes, deux semaines après sa date d’anniversaire. Je peux vous dire qu’il ne s’y attendait pas ! S’était une grosse fête, il fallait au moins ça pour fêter dignement ses 35 ans ! Zom a était comblé…mission accomplit !

La semaine dernière s’était au tour de ma petite sœur « B » de recevoir son lot de surprises. Et pas d’anniversaire en vue pour sa part, mais un cadeau de crémaillère surprise assez « inhabituel» pour le coup !

Je me suis organisée avec la complicité de ma famille et de sa meilleure amie qui a elle-même contacté tous les amis de ma sœur…

Il faut dire que ma sœur en rêvait depuis plus de deux ans…et bien nous l’avons fait !

La suite au prochain épisode…

Mutine

Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 29 septembre 2009

Pénélope for ever…

Samedi soir, ce fut le grand soir pour nous…Avec Zom nous avons enfin passé notre première nuit chez nous après une journée de déménagement ÉPUISANTE. A cette occasion vous vous souvenez que j’avais prévue une petite surprise pour zom ? Alors que le dernier copain venu nous déménager venait de partir aux alentours de 22h, je tendis le petit colis avec un petit sourire satisfait à Zom. Comme je m’en doutais le cadeau lui a fait très plaisir ! Puis il m’en a tendu un à son tour…Quel surprise ! Il avait pensé lui aussi à un petit cadeau pour fêter notre nouvelle vie ! Je l’ouvre et là… Oh excellent, faut dire qu’on est vraiment sur la même longueur d’ondes avec ZOM…plus de doutes ! Allez je vous montre : Et oui la dernière BD de Pénélope la créatrice de la nuisette en question…si ça ce n’est pas de la symbiose, je n’y connais rien ! Merci Zom… Mutine PS : l’ensemble nuisette est juste une pure tuerie, très bien dessiné pour mettre les courbes en valeur, très féminin avec des tissus si agréables au toucher qu’on l’enlève avec regret le matin pour prendre sa douche. J’en suis tombée amoureuse, je ne regrette pas du tout mon achat !
Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 25 septembre 2009

Nouvelle tête

Ouille cries mes petits (enfin dans mes rêves) pieds! Vite fait le tic tac de ma montre. Au lit supplient mes yeux. Du calme murmure mon coeur. Mais voilà je palpite et de m'agite, je cours et je m'affole. 24 heures pour une journée, c'est bien trop peu, n'est ce pas Mutine? Ainsi, je vous écris, parce que j'en meure d'envie mais en décousu, comprenez moi, il faut encore que j'avale un bout avant de filer à la Salsa, histoire de montrer ma nouvelle coupe à Lu et accessoirement d'achever mes pieds. ^^ J'ai eu une semaine terrible, pas un soir de libre, beaucoup de challenge au travail, une surprise de taille (j'ai pas de salle pour mon tournoi de carte dans un mois... 80 joueurs... AAAAAAAAAAAHHHHHHH), quelques mails d'insultes de personne pas vraiment fan de la nouvelle Futile qui ne se laisse plus faire, une lettre d'amour... Bref, je ne me suis pas ennuyée. Heureusement, au milieu de tout cela, il y avait LUI, mon ange gardien, mon sanctuaire, mon saint graal... Autrement dit, mon COIFFEUR! Il y a trois ans, je suis tombée sur lui par hasard et depuis je le sais, mes cheveux lui ont juré fidèlité eternelle. Je suis rentrée les joues rouges, le coeur battant, j'ai retiré ma veste et éteint mon téléphone et enfin j'ai toutavait LL laché. Il a fait ce qu'il voulait, je sais que je peux avoir confiance, je suis ressortie trois heures et demi plus tard, 30 cm de cheveux en moins, plus blonde et plus heureuse. La vie est belle!!! Ca me rappelle que je ne vous ai pas raconté mon dernier coup de coeur de toile. J'ai été voir District 9, traînant les pieds car franchement les films d'extraterestres sans E.T. n'ont rien de passionant. Pfff, comme je me trompais!!! J'ai littéralement A-DO-RÉ!!! Je suis resté scotché à mon siège, le coeur battant la chamade. Le film est intelligent, trés bien construit, le héros n'est ni tout blanc ni tout noir, ya de l'humour, les effets spéciaux m'ont ravi! Je n'ai qu'une chose à reprocher au film, aprés avoir été aussi tendue pendant toute la séance, je me suis couché et j'ai eu une crampe au cou qui m'a fait un mal de chien... Je sais c'est trop la loose!!! Cependant, suivez mon conseil filer le voir mais avant achetez une minerve... Futile
Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez peut-être...

Related Posts with Thumbnails