vendredi 30 janvier 2009

L'interview Barbe à Papa des Fées

Parce que les blogeuses sont nos stars à nous et que Mutine et moi voulions en savoir plus, nous avons eu l'idée de lancer une série d'interview. Le principe est que la blogeuse interviewée nous donne le nom d'une autre blogeuse qu'elle apprécie et que nous nous empresserons de passer à la question... Avant de vous soumettre à cette épreuve, nous avons commencé par nous, histoire de voir si c'était facile de répondre...
Les questions rituelles
1) Qui est tu? F: Futile, la moitié Toulousaine de ce blog.
M: Mutine, la moitié Amienoise de ce blog. (comment çà je commence déjà à copier?? mais non!) 2) C'est quoi ton blog?
F: Des cils de fées!!!!!!!!!!!!!!!!! Bon, ça sert à rien de donner le lien, si vous lisez vous êtes dessus...
M : Des cils de fées!!!!!!!!!!!!!!!!! Bon, ça sert à rien de donner le lien, si vous lisez vous êtes dessus... "MUTINE ARRÊTE DE COPIER ET FAIS DE VRAIES RÉPONSES BORDEL!!" M: "oui oui, bon je fais un effort! Pfff...." 3) Crois tu aux fées?
F: Oui!!! Cela s'assortit mal avec mes convictions religieuses, mais oui, sans le moindre doute!!!
M : Oui c'est d'ailleurs une des premières discussions que j'ai eu avec Futile quand on s'est connu...Tout le monde y crois, comment survivre autrement! 4) Qui aimerais tu voir répondre à cette interview?
F: Bonne question, vu que j'ai doublé Mutine sur les réponses à l'interview et que nous n'avons besoin que d'une blogeuse à taguer, je lui laisse le choix. (Pas sûre que notre amitié survive à l'interview).
M: Rhooo si j'osais rêver deux minutes je dirais Margaux Motin....Margaux c'est...comment dire...Un petit bout de bonheur chaque fois que je lis son blog....c'est les petites paillettes qu'on trouve au bout des cils de fées....c'est comme le premier carré de chocolat d'une tablette ...c'est... "MUTINE ARRÊTES DE RÊVER ET REVIENS AVEC NOUS!!" M: "oui bon ok...désolé, dés fois je m'égare dans les cieux, bon je redescend sur terre" Dis dis Futile #mode chieuse# et si on embêtait Annick? Je suis sure qu'elle a pleins de trucs sympa a nous raconter :-)
Les questions de Futile
5) Si une fée pouvait exaucer un de tes vœux, lequel serait ce?
F: la vraie réponse est une belle histoire d'amour toute simple, mais bon, pour être un peu plus raisonnable, je me contenterai du dressing de Carrie Bratchow dans le film SATC... Comment ça, ça ne rentre pas chez moi? Qui a précisé que les fées avaient à respecter les lois physiques?
M: Qu'elle m'obtienne un contrat d'exclusivité qui dirait que j'arrête immédiatement de vieillir. Oui bon j'y vais un peu fort avec mon vœu, mais Futile a profité d'être la preums pour me piquer mon Dressing alors bon...faut me comprendre aussi... 6) Si au moment de ta réincarnation on te laissait le choix entre des épinard de cantine ou un mâle mante religieuse, tu choisirais quoi?
F: Ou comment écrire une question moisie, et se faire attraper toute seule... Réfléchissons, les épinards de cantine, c'est pas bon, c'est un coup à être avalé avec dégout voire pire, abandonné seule dans une assiette, le Monsieur Mante lui ne finit pas seul, mais bon, son sort n'est guère plus enviable, à peine est il amoureux que sa compagnie le brise, l'anéantit, le Mr Mante il a une vie qui ressemble trop à la mienne. Je choisis donc les épinards!
M: Déjà je tiens a dire que je n'ai pas filé de VODKA BLACK à Futile pour qu'elle trouve cette question, je suis innocente sur ce coup! Je vous jure, me regardez pas comme ca! A choisir je dirais Mr mante. Il a une vie courte mais intense ce mec, enfin cette bestiole, et puis il a pas le temps de vieillir lui. Moi je trouve ca plutôt pas mal (comment ça j'ai un problème avec l'age, mais non!!). Dis futile, il y a moyen d'être Mme Mante? "NON!" M: "Bon j'aurais essayé!" 7) Et si on te donnait juste le choix entre être un homme et être une femme?
F: ahhhhhhhhhhhhh, enfin une question facile!!! Si je me passerai volontiers des règles, des blagues sexistes, des "j'ai pas les muscles nécessaires pour ouvrir cette p*** de boite", des "je ressemble à rien et je ne peux pas sortir décemment comme ça dans la rue" et de tout ces losers de mecs qui ont croisé mon cœur et me l'on fait regretté... Je ne veux pas vivre sans: la gourmandise féminine avec ses macarons, ses chocolats ou juste les bains avec de la mousse, des bougies, Mickael Bubble et du thé... Non, pas moyen, je garde mes galères et mon bonheur d'être fille!!!!
M : Alors là j'hésite. C'est vrai les mec peuvent faire pipi debout, n'ont pas leurs règles, il vieillissent beaucoup mieux que nous....et ont beaucoup moins de chaussures que nous...UNE FILLE!!! JE VEUX ÊTRE UNE FILLE!!! (je tiens trop à mes chaussures!) Et puis les filles c'est bien, ça se parfume, ça se fait belle, ça boude, ça râle, et puis c'est séduisant une fille, c'est raffiné, les filles elles ont le droit de faire des folies en shopping c'est dans leurs gènes, elle sont protégées par leur collègues masculin, non c'est la crème de la crème, pas de doutes, une NANA C' EST LE TOP DU MUST!! 8) Tu nous raconterais une de tes pires hontes?
F: NON, parce que mes pires hontes, ne me font pas rire, ce sont des hontes de compétition et même seule dans mon lit, quand me revient ma pire honte, je couvre instinctivement mon visage de mes mains. Mais vu que je suis quand même cool, j'avoue ma dernière honte, ce midi dans l'escalier, mon collègue me demande "T'as déjà regardé des films avec Clara Morgane?" juste à ce moment, on croise mon DG et sa femme... Solitude...
M : Dois-je vraiment vous raconter la fois je suis me suis vautré en descendant de mon bus comme une courge, pile poil devant LE garçon qui me plaisait depuis des mois alors que j'étais encore qu'une pauvre ado...Nooon je vais vous épargner cela, moi j'ai JAMAIS honte...enfin presque! 9) Offrent nous 3 mots qui selon toi riment avec bonheur.
F: thé, sourire et topinambour. M : peter pan, bottes, soleil
Les questions de Mutine
10) Quel la chose que tu préfère faire le matin en te levant? M : moi j'en ai plusieurs, premièrement me blottir contre Zom en regardant passer les minutes en me disant comme Florence Foresti : "Je suis large" alors qu'il me reste 20 minutes et que j'en met 45 pour me préparer. La seconde c'est le moment ou je choisis mon gel douche. Bah oui j'ai une collection de Bourgeois dans ma douche et selon les humeurs matinale je choisis LE GEL DOUCHE de la journée, Girl Power que voulez vous! F: rerégler le réveil pour m'offrir 30 minutes de sommeil en plus, puis profiter de l'heure matinale pour écouter mon CD du moment (en ce moment c'est une compil d'Ella Fitzgerald) 11) Quel est ton plus gros défaut? M : Houla, faut que j'arrête les questions ou je m'enfonce moi... Des défauts j'en ai beaucoup. Je suis dépensière, râleuse, boudeuse, excessive a mort, jalouse comme c'est pas permis, bien trop stressé, et je vous arrête la liste ici avant de faire définitivement fuir toutes nos lectrices...mais le plus énorme de tout, c'est mon expressivité je pense. je sais passer de dragon a ange en deux secondes, c'est parfois effrayant pour mon entourage. F: Je suis une défaut à moi toute seule... En fait, je crois que mes pires défauts sont aussi mes plus grandes qualités. 12) Racontes nous un de tes plus beau souvenirs... M : Je crois que la journée la plus magique de ma vie restera mon mariage. Les yeux de zom quand il m'a vu dans ma robe, ceux de mon père, la découverte des amis et de la famille...du concentré de bonheur comme je n'aurais jamais cru cela possible. F: C'est fou de voir à quel point il est dur de répondre à cette question. Ne me prenez pas pour une dépressive, j'ai beaucoup de souvenirs heureux qui me reviennent... Mais j'en reviens toujours au même, à la dernière fois où j'ai été comblée de bonheur, où j'ai cru que mon cœur allait exploser... C'était fin août, un midi, nous étions deux devant un stand de nourriture à emportée, il y avait un énorme soleil, il s'est soudain retourné sur moi, ses yeux se sont allumés, il a regardé au fond de moi avec un sourire incandescent et j'ai su à cet instant ce que voulait dire être aimée. 13) Quel est le péché qui te correspond le plus? (pour les têtes de linottes : la paresse, l'orgueil, la gourmandise, la luxure, l'avarice, la colère, l'envie) M : Heuuu, je pense que plusieurs peuvent me correspondre assez bien, mais je crois que la Gourmandise est encore celui qui me ressemble le plus. "J'en appel au dieu du chocolat et des macarons à la pistache, qu'ils m'en soient témoins!!!" F: L'orgueil, je ne suis pas fière de moi sur beaucoup de points mais je hais me décevoir moi même, je serai capable de dormir avec des migales juste pour me prouver que je ne suis pas lâche... 14) Racontes nous une ou plusieurs de tes manies... M : Bon déjà je ronge mes ongles (ouais je sais c'est mal!) ensuite je joue tout le temps avec mes cheveux malgré le peu de longueur qu'il me reste, et pour vous en donner un petit dernier histoire de ne pas vous laisser sur votre faim, je vérifie souvent deux fois que j'ai bien fermé le gaz....ah les TOCS quel saletés!! F: je crois que j'en ai plein mais je n'y porte pas vraiment attention. A chaud j'en ai 3 qui viennent:
  1. je n'aime pas manger deux aliments en même tant, je dépiaute systématiquement mes pains au chocolat, même en société, même pour les barres de Kit Kat, je mange le chocolat autour puis la gaufrette...
  2. je reukeupeutseu, quand on m'énerve vraiment, mes insultes sont souvent des onomatopées bizarres sorties instinctivement.
  3. je replace mes lunettes constamment et il parait que je passe souvent ma langue sur mes dents mais seulement un groupe d'amis m'a fait cette réflexion et je ne sais pas si j'ai ce comportement seulement avec eux...
On vous laisse la parole
M : Je vais en profiter pour faire un énorme bisous aux blogeuses qui nous lisent alors, c'est mon moment Bisounours et guimauve...merci les nanas vous assurez grave! C'est trop la classe à Dallas! F: Si vous êtes arrivé(e) jusque là, je vous tire mon chapeau melon!!! Bien sur, nous attendons avec impatience vos réactions, est ce que l'idée vous plait?!? Vous êtes vous un peu reconnu(e) dans cette interview déjantée? Et Annick es tu prête à répondre à nos questions dans une future interview?
Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 29 janvier 2009

G33K #2: 10 raisons qui font de moi une fausse Geek

Une semaine, une semaine de plaisir coupable, à vous faire croire que vous aviez trouvé en moi une Vraie Geek... Bas les masques, il est temps que je m'auto-dénonce pour cette imposture:
  1. je n'aime pas Star Wars (Bam! 30 lecteurs de perdus),
  2. je n'ai jamais fini le Silmarillon,
  3. la majorité de mes amis sont 200 fois plus Geek que moi,
  4. j'ai toujours considérer que si la programmation était marrante, la gestion système, le réseau, les installations de carte mère et tout le tralala étaient des trucs ennuyeux à mourir. J'ai toujours trouver un mec pour s'ennuyer à ma place avec le sourire... Résultat, quand un pote non informaticien me demande un coup de main, j'appelle un expert et je le cuisine pour ensuite prodiguer "mes" conseils (et sauver la face).
  5. je suis convaincue de ne pas être une bonne rôliste,
  6. ce qui me plait le plus dans l5R, ce sont les jolies cartes, je joue le clan qui a les plus beaux dessins et je préfère perdre que jouer des cartes moches,
  7. ma culture Geek vient à 100% des autres, ils m'ont tout appris ou m'ont parlé avec tellement de passion de ce qu'il aimaient que ça m'a donné la curiosité de le découvrir,
  8. dans tout les domaines Geeks que j'apprécie, je connais quelqu'un qui en sait bien plus que moi et je m'en fous, je veux bien continuer à passer pour une bleue,
  9. je ne passe pas mes journée à penser à des combinaisons de cartes surpuissantes, (*)
  10. d'ailleurs, je ne connais QUE les cartes que je joue... (*)
Futile (*) tout les 3 mois, une nouvelle extension de L5R sort comprenant 150 cartes différentes, cela implique que les combinaison de carte sont, sinon infinies, au moins très nombreuses, cela implique aussi qu'il faut être fou (autrement dit un mec) pour se rappeler de chacune des cartes...
Rendez-vous sur Hellocoton !

5 sentiments qui se bousculent en moi

Attention j'annonce un billet bref, je vais exceptionnellement faire court!!!!
  1. la peur: je vous en avais parlé et aprés des jours à écrire et raturer, j'ai enfin envoyer mon mail hier, pas de retour pour le moment,
  2. la honte: hier je vous parlais de ma Fascination de la saga Twilight, ce matin j'ai voulu lire just'un chapitre avant de partir au taf, je suis arrivée avec 45 minutes de retard... Finalement, je pense qu'il ne risque pas d'arriver jusqu'au we... Quelqu'un peut me nourrir par intraveineuse?
  3. l'excitation, comme vous vous en doutez, très très peu de nos proche savent pour le blog, encore moins l'ont vu et ont l'autorisation de le lire, j'ai donné l'adresse à une amie proche, bon vu ses compétences dès qu'il s'agit d'un ordinateur, c'est pas encore dit qu'elle nous trouvera, mais si c'est le cas, j'espère que le blog lui plaira!!!
  4. l'apathie, vu que je passe tout mon temps libre dans un monde pleins de suspens, de vampires et ... Le peu de sommeil que je m'accorde est teinté de cauchemards (hier j'ai révé que je perdais mes dents). Résultat, je commence à avoir la mine grise d'un vampire et le regard vide d'une statue...
  5. le plaisir, on ne vous le répettera jamais assez, ce blog a été la bonne idée de l'année, vous lire, découvrir vos blog, se régaler de vos commentaires et utiliser chaque seconde de réflexion libre à faconner nos billets, est un bonheur chaque jour renouvellé!!!
Futile
Rendez-vous sur Hellocoton !

Vingt et une Mutineries….

Je trouvais l'idée amusante de vous parler ce matin de mes manies, habitudes, folies... - je chante en voiture, ayant presque l'impression d'avoir une jolie voix alors que je suis une véritable casserole ambulante, - je suis fan de la fée clochette du dessinateur Loisel, (voir l'image ci dessus) - J'aime faire une « danse de la gloire » quand j'ai réussis quelque chose qui m'a pris beaucoup de temps ou d'énergie, et ça même si il y a du monde autour de moi ! - Quand j'ai trop bu parfois je fais la "danse de l'écureuil" d'Elie Sémoun sans aucune honte (jusqu'au lendemain…où là les souvenirs me reviennent Gniiii) - J'aime faire semblant se savoir parler anglais avec Futile alors que je n'aligne pas trois mots convenablement et qu'elle par contre va voir des films en VO (la pauvre) - Je suis fan de Michaël Youn, et c'est sans honte que j'annonce que je connais l'album des Bratisla boys par cœur !!! Et oui je suis nulle en anglais, mais je sais parler le Slovakistan ! - Je change de téléphone tous les ans, c'est mon péché mignon technologique, - Je suis maudite, tout ce que j'achète moi-même ne marche JAMAIS (d'où mon changement de téléphone annuel) - Je monte sur ma balance tous les matins, c'est automatique (contrairement aux antibiotiques) - Je pince tout le temps Zom quand il dit des bêtises (et même quand il n'en dis pas des parfois héhé) - J'aime répondre au téléphone en disant « Hi I'm Britney Spears !! » avec un accent à couper au couteau. Non je n'en suis absolument pas fan, ça me fait juste bien rire, d'ailleurs ça vient aussi des Bratisla boys cette histoire… - Je suis INCAPABLE d'être à l'heure à mon taf, c'est viscéral ! - Je suis devenue une inconditionnelle de la Vodka pomme limonade ! - J'adore surprendre Zom en me mettant à lui Hurler dessus (pour rire hein) d'un coup sans prévenir, et il me le rend bien lui aussi. - J'adore me costumer pour faire des GN (jeux Grandeur Nature ou l'on interprète un personnage façon théâtre improvisé, un grand Kiff). D'ailleurs je fais moi-même certains costumes, j'ai même réussis à me passer le doigt dans ma machine à coudre l'an dernier… (sans commentaire sur ma maladresse) - Après une dure journée de Taf, j'aime siroter un verre de vin blanc sucré (type Montbasillac) devant mon pc ou ma TV - Dans mon sac j'ai toujours une pince à épiler car je déteste sentir un sourcil repousser là ou il faut pas, vous savez quand ça pique au touché ! - Je passe tous les jours entre 8 et 17h devant mon Pc (taf compris bien entendu) - Mon petit plaisir du moment c'est de jouer Guild Ward avec zom et un ami quand on a un peu de temps...ça me détend - Parfois je prend des thés virtuels avec petits gâteaux tout aussi virtuels en pleine journée avec Futile via le tchat de Gmail

- J'adore recevoir du monde chez moi, mettre les petits plats dans les grands...J'aime être l'hôtesse!

Mutinement votre

Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 28 janvier 2009

Si seulement j'avais des dents

Aujourd'hui, je suis tiraillée, tiraillée entre deux hontes que j'ai envie de vous raconter... Futile aux Anges: Revenons un peu en arrière, vendredi l'un de mes collègue nous a informé de l'alerte rouge de météo France pour Toulouse. Quoi?!? Deux jours sans pouvoir sortir? Il me faut des réserves!!!! Là vous vous dites que surement j'ai foncé à Champion... ben non, j'ai foncé à Virgin, ravie à l'idée de passer le weekend enfermée, contrainte forcée de lire et regardée des DVDs. Tout de suite, j'ai pensé à Twilight, je l'avais mis sur ma liste pour Noël et ne l'avais pas reçu et avec tout en bien que j'en avais entendu depuis des mois (vous aussi , j'en suis sûre, AB-SO-LU-MENT tout le monde en a parlé sur la blogosphère), je n'ai pas hésité. Pas hésité? Presque pas à vrai dire... Plantée dans le rayon, la question a été: Est ce que je ne prend que le premier? Je me suis dit, 5 DVD et un roman de 500 pages, tu ne risques pas de t'ennuyer... Je n'ai donc pris que le premier. Piquée par la curiosité, au moment d'aller me coucher, j'ai ouvert le livre, juste le temps de lire quelques pages avant de m'endormir... 150 à peu prés au moment où mes yeux ont fini de luter. Évidement, samedi, sitôt levée, sitôt plongée, en milieu d'après midi j'ai décidé de bouquiner dont mon bain, résultat, je n'en suis sorti non pas quand l'eau a commencé à me faire frissonner mais quand il a fait trop sombre pour que je puisse continuer ma lecture, j'ai donc achever mon livre, à 18h, les cheveux mouillés en pyjama dans mon canapé. Je me précipite sur msn, avide de partager mes impressions avec le premier ami qui me l'avait conseillé: Moi: _ AHHHHHHHHHHH je viens de finir le premier tome et il est trop tard pour que j'aille acheter le second. Lui: _ Je l'ai, si ça te dit, on va voir le film au ciné et je te l'apporte. Moi(toujours les cheveux mouillés, toujours en pyjama, toujours rien fait de ma journée): _BANCO C'est ainsi que j'ai vu le film Twilight (d'ailleurs, il est vraiment mauvais), et passé mon dimanche sur le Tome 2, mes soirées de lundi et mardi sur le tome 3... le dernier est actuellement dans mon sac à main. Là vous vous dites: "Je vois pas où elle a honte" La voilà: Outre le fait que je suis sortie un samedi soir, sans maquillage, les cheveux mouillés et mon grand manteaux passé sur un jogging d'intérieur, je dois vous avouer, que je n'ai rien fait, mais rien de chez rien, ni balai, ni lessive, ni heure supp, et encore moins cuisine, je me nourris de pain grillé Kiri depuis 4 jours car je n'ai pas de temps à perdre en cuisine... La honte!!! Mais c'est bon la honte!!!!! Futile en colère: Si j'ai mis plusieurs jours à me décider à vous avouer ma première honte, elle me semble bien ridicule face à celle que j'ai ressentis aujourd'hui et qui me fait encore grincer des dents! J'ai acheter une paire de bottes en Soldes chez San Marina , un vrai coup de foudre, des bottes mignonnes à croquer, je les ai porté une journée, et arrivé chez moi le soir, je me rend compte que l'une d'elle a perdu un élément du talon. Frite moule!!! (traduction: Flûte!!!) Déçue, je squizze une pause déjeuner et m'en vais rapporter mes belles bottes, la vendeuse me dit qu'elle va voir si c'est réparable avec le cordonnier... Ok Le lendemain, coup de fil, la botte n'est pas réparable... Il faut l'échanger. - Ce n'est pas possible d'être remboursée? - Non, ce n'est pas possible. Bien sur, le modèle n'est plus disponible dans ma pointure, d'ailleurs, il n'y a presque plus de modèles dans ma pointure, ça s'appelle les soldes... - Vous ne pouvez pas en recommander? - NON, par contre vous pouvez l'échanger dans un autre magasin de la chaîne, c'est à vous de vous déplacer. (Oui bien sur, je vais faire tout les San Marina de l'hexagone, j'ai tellement de temps libre...) Après 3 tours de magasins, je suis résignée, rien de ce qui est disponible ne me plait, je demande un bon d'achat, la fille me dit: "NON, vous êtes obligée de garder les bottes jusqu'à ce que vous les échangiez, par contre, vous avez un mois pour choisir un nouvel article dans la nouvelle collection" Là, vu que je ne suis pas une imbécile, j'ai bien compris qu'on m'avait pris comme tel, puisqu'on m'avait vendu un article d'une si mauvaise qualité qu'il n'avait pas tenu une journée, qu'on m'a fait déplacé 2 fois dans le magasin, qu'on ne me rendrait pas l'argent que j'ai dépensé et qu'on me fixait une "time limit" pour l'échange. Alors je suis ressortie, honteuse, honteuse et furax, parce qu'on s'est vraiment moqué de moi et parce que je me suis laissée faire, parce que prendre ma défense, taper du pied et crier au scandale, je ne sais pas faire. Et surtout, parce que j'ai lu dans les yeux de la vendeuse, que dès le début, elle l'avait su... Futile
Rendez-vous sur Hellocoton !

Oups

Il y a quelques semaine de cela Zom est rentré à la maison et la première chose qu'il a entendu en entrant c'est : "Chéri je viens de perdre notre H !" Le tout avec un petit regard désolé à la chat Poté de Shrek Il m'a regardé avec à peu près la tête que vous devez faire en ce moment, genre troisième dimension, qu'est ce qu'elle me raconte, ça y est elle a craquée la ficelle !! Et bien oui, ce jour là, Mutine en grande forme avait fait le grand ménage de la maison, et n'avait rien trouvé de mieux que de vouloir aspirer les saletés se trouvant dans le clavier d'ordinateur avec ... son aspirateur!!

#Je suis morte de honte#

Bref, on a sortit le sac aspirateur avec zom et cherché dedans pendant plusieurs minutes (YEUUUURK !!!) et retrouvé notre H, mais aucune trace du petit bout de plastique minuscule permettant au H de fonctionner correctement.

Ce jour là Mutine qui avait absolument besoin de son ordinateur le soir même, a dû courir dans les magasins acheter un clavier neuf en urgence…

Bravo Mutine Bravo ! Encore une belle performance...

Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 27 janvier 2009

De l'air !

Il y a des jours, des semaines comme ça, où l'on manque cruellement d'oxygène, on se sent étouffer doucement, essayant en vain de sortir la tête de l'eau ! Chez certaines personnes ça dure quelques heures, chez d'autres des jours voir même des mois ou des années…

Chez moi la période critique ça reste l'hiver ! Je suis qu'une pauvre plante verte qui cherche désespérément à trouver un petit rayon de soleil pour réussir a me redresser avec toutes les difficultés du monde…et c'est franchement pas beau à voir parfois…

Vous faites quoi vous, quand ça va pas ? Moi j'ai quelques rituels qui m'aident :

  • Si j'ai l'occasion je vais à la mer…c'est le meilleur remède pour me redonner le sourire. L'odeur de l' air iodé me fait remonter mes souvenirs de gamine en vacances avec mes grands parents…c'est simplement MAGIQUE ! Un pur moment de bonheur mais que j'ai peu l'occasion d'utiliser car j'ai plus d'une heure de route…
  • Mettre mon nez dans une plaquette de chocolat, mais là ça devient complètement la cata niveau régime !
  • Je fais des achats, et là c'est la cata pour mon compte bancaire
  • J'écoute de la musique à trois francs six sous pour adolescente dépressive. Ça n'aide absolument en rien, mais mon instinct de survie le réclame…Allez comprendre !
  • Je me plonge à corps perdu dans une activité prenante si j'en ai le courage (cuisine, boulot, …peu importe)
  • Du ménage ! Ouais je passe en mode « Monica » (mais si Monica de Friends vous devez connaitre !) faut que ça brille, et hop, je débranche le cerveau et oublie tout, tout tout...
  • Le soleil artificiel, et oui, depuis que j'ai découvert les UVs pour mon mariage, je me suis rendu compte que ce « soleil de rechange » avait un pouvoir magique sur moi lui aussi.
  • Un coup de fil à Futile ou une visite de ma petite sœur, c'est amusant comme une simple discussion pour parler de tout et de rien peut aider parfois.

Voila, vous connaissez tous mes petits secrets…mes petites perles d'oxygène, qui me créent des petits moment de soulagement quand ça va pas forcément bien…

Mutine

Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 26 janvier 2009

La belle tromperie

Avez vous des frères et sœurs? Moi j'ai deux petits frères, 1m85 et 1m90, parfois petit devient une vue de l'esprit... Si il y a quelque chose qui m'émeut avec eux,c'est le miroir déformé qu'ils me renvoient. Ok, c'est pas clair, je m'explique. Nous nous sommes toujours connu et bien trop fréquenté pour que la moindre once d'honneur ne persiste. Nous connaissons toutes nos histoires sordides (celles qui étaient trop moches pour arriver jusqu'aux parents mais qu'on avait besoin de confier à quelqu'un qu'on avait pas besoin d'impressionner), tout nos défauts, nous avons des dossiers longs comme le bras et hyper compromettants les uns sur les autres. Quand on se voit, on ne fait pas semblant, on ne fait pas d'effort, on est soi-même, collant ou désagréable, piquants voir même parfois blessants. On pourrait croire que notre manque d'effort nuise aux relations et pourtant ce n'est pas le cas, parce que l'absence de pudeur nous pousse aussi à nous montrer notre affection, les "Je t'aime" glissent tranquillement, les embrassades et les câlins ne nous effraient pas. Jamais aucun de nous n'a douté de l'amour des autres. Ce qui est étrange c'est la non-connaissance que nous avons les uns des autres car toute cette franchise n'est que mascarade, bien souvent j'ai eu l'impression d'échouer, de ne leur arriver qu'à la cheville, d'être un brouillon de mauvaise facture et pourtant, parfois je me rend compte de la vision qu'ils ont de moi, du fait qu'il me prennent pour un modèle inaccessible à croire qu'ils ne me connaissent pas, qu'importe que je trébuche, je suis la grande sœur qui réussit tout, tout le temps. Et puis je me rend compte que je ne pense pas que mes frères sont les meilleurs, que je le sais, je n'en doute pas un instant. Je réalise que je regarde avec indulgence leurs erreurs de parcours et que je suis bien plus fière de leur réussites que si elles étaient miennes. Peut-être est-ce ça, cet amour inconditionnel qui nous pousse à ne pas voir la vérité dans ces êtres que nous chérissons, qui nous pousse à être quelqu'un dont ils peuvent être fiers. Et puis y a à cette autre chose qui me touche, j'aime me retrouver en eux, je sais que ce n'est pas vraiment moi mais plutôt l'héritage de mes parents, il n'empêche quand je monte dans la voiture de M. et que je constate qu'il écoute mes CDs préférés, quand j'entends P. parler et qu'il utilise les même mots doux que moi ou quand il a mon caractère d'ours, je suis bien plus fière qu'une starlette récompensée aux Oscars...
Futile
Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 23 janvier 2009

Extra-terrestre?

Vous êtes vous déjà ressentis comme une extra terrestre? Une bête curieuse que personne n'arrive à cerner vraiment et que tout le monde essaye désespérément de ranger dans les cases bien prédéfinies de la vie d'autrui…Histoire d'être sur que vous aussi vous rentriez dans le moule des autres !
Moi je dis FUCK ! (Encore une expression du moment, en anglais ça fait moins grossier non ?)

Fuck, fuck fuck et re-fuck !

Non mais c'est vrai ça ! Et si MOI je décide de ne pas entrer dans le moule, est ce que ça fait de moi un monstre ? Est-ce que les passants vont me jeter des pierres ?

OUI JE NE VEUX PAS D' ENFANTS ! Et je l'assume ! Avec Zom on l'assume parfaitement tous les deux…et j'en ai marre d'entendre la même question chaque semaine…par des amis, connaissances, famille…

« Et le bébé c'est pour quand ? »

Ahhhhhhh J'ai le droit de ne pas vouloir d'enfants non ? Pourquoi est ce que tout le monde me regarde comme ci nous étions dingues ? Comme ci nous avions une malformation…une maladie incurable…

« Et qui va s'occuper de toi quand tu seras vieille ? »

Alors là je dis STOP ! Déjà je compte pas mourir vieille! Bah oui c'est comme ça, j'ai réclamé un CDD moi. Et secondo, je ne ferais pas de gamins pour qu'ils s'occupent de ma vieille carcasse, je trouve cette raison des plus stupides et égoïstes !

Alors c'est vrai qu'il ne faut pas dire : fontaine je ne boirais jamais de ton eau, mais pour le moment nous ne voulons pas d'enfants, et j'aimerais vraiment que mon entourage le comprenne et respecte un peu notre volonté, sans nous regarder comme des pestiférés !

C'était le coup de gueule du jour de Mutine...

Rendez-vous sur Hellocoton !

La lose à Toulouse

Tant qu'à être blonde...
Mutine et moi adorons utiliser des expressions créées par nos soin. Par exemple, pour un mariage où nous sommes allé sur la pointe des pieds, ne voulant pas être prises en train de râler, nous avons piqué dans une chanson des Nonnes Troppo l'expression: "Frites Moule", Frites Moule en langage de Fée fêlée, ça veut dire: "Fais chier" et vous pouvez nous croire ce jour là, nous avons vraiment beaucoup Frites moulé. Nous sommes aussi toutes deux de vrais aspirateurs à expression et dés que nous parlons plus de 5 minutes avec quelqu'un, nous attrapons ses tics verbaux. Ainsi, je dis: "Terrible", j'ai refilé à Mutine l'expression: "c'est broken" (ça veut dire, c'est trop fort) ... Et dernièrement, Mutine m'a contaminée avec: "C'est la classe à Dallas" et nous avons trouvé deux contreparties: "C'est la lose à Toulouse" (trouvé par Mutine) et "C'est du brin à Amiens" (ma revanche). Nous les employons toute la journée, à toutes les sauces, et justement, dernièrement, ça a été grave la lose à Toulouse... Voici l'histoire: Un soir de cette semaine, la jolie F. et le beau B. discutaient sur msn (je n'ai gardé que les premières lettre des prénoms histoire de préserver l'honneur des protagonistes). F. et B. parlent d'une futur soirée qu'ils sont en train d'organiser: F. : Bon, je me charge de nourrir les invité, tu te charges de les occuper avec un jeu? B. : Ok, si tu veux. F. : T'as déja une idée? B. : On pourrait faire un gangbang... F. : J'connais pô. Mais oui si tu veux. C'est quoi comme jeu? B. : http://fr.wikipedia.org/wiki/Gang_bang F. : heu... je peux revenir sur mon oui? et est ce que ça peut rester entre nous? C'est trop la lose à Toulouse, mais bon, que voulez vous, la pauvre F. est trop innocente!!! Et vous, vous vous seriez fait attrapé? Futile
Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 22 janvier 2009

G33K #1: 10 raisons qui font de moi une vraie Geek

Ahlala, mais quelle idée j'ai eu de vous annoncer une liste des 10 choses qui font de moi une geek?!? Non, mais je rentre pas tout en 10 petits points?!? (Si vous l'aviez raté, vous trouverez le premier article de la série ici) J'ai même pas pu dire à quel âge j'avais commencé à jouer sur un ordi ou le nombre d'ordinateur que totalise ma famille (bon en même temps, je le connais pas, pour 5 personnes, j'en compte 11 mais j'en oublie peut être...)... Enfin voilà, parce qu'il faut bien que je me décide à mettre un point final à cet article, voici ma liste décousue, délirante et clairement non exhaustive.
  1. je sais que la réponse est 42... et je sais pourquoi,
  2. la fille la plus geek que je connaisse est ma meilleure amie,
  3. en fait le nombre de mes amis qui ne sont pas: ingénieurs, docteurs (en trucs classes genre chimie), informaticiens, ingénieurs en robotique (bah quoi ça rentre dans une catégorie déjà citée?!? c'est ma formation alors je me la pète ;) ), rolistes, gn-niste, figuriniste, joueurs de plateaux, fans de comix, carteux ou en couple avec une personne de cette catégorie... Bon, ben ce nombre est un chiffre inférieur à 5... Et si on prend le nombre de gens de cette petite catégories que je connais depuis moins de 4 ans, on tombe à 0...
  4. je déteste qu'on me demande mon métier, si les gens ne se contentent pas de "Je fais des maths et de l'informatique", je sais que j'en ai pour un quart d'heure d'explication... et qu'à la fin, ils me regarderont avec un regard vide d'expression ne signifiant qu'une seule chose: "Gné"
  5. je joue à un jeu de carte à collectionner: The Legend of the Five Rings et je n'y joue pas pour partager une activité avec mon petit ami (j'en ai pas),
  6. je voue un culte à beaucoup de choses improbables: la loose en musique (je suis une fan absolue de Thierry Hazard, je chantais le Papa Pingouin à tue-tête avant qu'il ne soit repris), en gros BideEtMusique a été créé pour moi, je connais toutes les chansons de Dora l'Exploratrice, d'ailleurs j'aime bien regarder Dora, et même (pire) je participe,
  7. j'ai regardé Suck my Geek... 5 fois,
  8. les activités que j'aime? jouer à L5R, les jeux de plateau, le jeu de rôle, le GN, lire des livres de SF, des comix, des mangas, aller au ciné voir de bon films et de mauvais (The Spirit, Max Payne...),coder et surtout discuter avec des Geeks et apprendre de nouvelles choses,
  9. mon ordinateur au travail est sous Linux, mon pc portable est sous Linux, je crache sur Win... et sur son reliquat Vis... L'ennemie ne passera pas par moi!!!
  10. parce que des gens 1000 fois plus atteints que moi disent que je suis Geek... et que j'en suis fière. En fait, c'est tout simple, entourée de Geeks, je me sens en famille!!!
Et vous vous êtes Geek? Vous sauriez dire pourquoi? Futile Suite au commentaire d'annick, j'ai linké à mort ce message, je tiens donc à remercier Wikipédia sans qui ma vie n'aurait pas autant de sens!!! Si vous avez la curiosité de suivre les liens et qui vous reste des question, n'hésitez pas!!!
Rendez-vous sur Hellocoton !

Miracle ?

Ce matin j'avais envie de vous parler de mon livre de chevet ! En effet quand j'ai commencé à parler autour de moi de ma volonté d'arrêter de fumer, une amie m'a conseillé ce livre :

J'avoue que j'étais plus que septique quand à son effet sur moi. Comment un livre pouvait t'il me faire arrêter de fumer ? En quoi comblerait t'il mon manque de nicotine ? En quoi pouvait t'il bien m'aider ? Je pensais avoir besoin de Patchs et d'une bonne dose de courage surtout !

Et puis j'ai commencé à le lire…ce livre est assez répétitif, mais ça reste une véritable PRISE DE CONSCIENCE pour le fumeur.

Il n'y a pas grand-chose dans ce que j'ai lu jusqu'à présent que j'ignorais, rien de bien transcendant, pas de magie dans ce livre…Mais, étrangement je me sens plus forte, et l'arrêt du tabac a été SIMPLE, sans crises de nerfs cette fois !

Pourquoi ? Une prise de conscience sur ce poison et un refus de rester plus longtemps une droguée dépendante. Je n'ai pas besoin de cela pour vivre et être heureuse, alors autant garder mon argent et ma santé !

Je conseille ce livre à tous ceux qui veulent arrêter de fumer, même si ils ont peu de motivation comme moi pour le faire. Personnellement je ne l'ai même pas encore terminé et il a déjà fait des miracles !

Mutine libre depuis le 6 janvier 2009 !

Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 21 janvier 2009

Chez moi #2

18h24, 18h24 et ça me marche pas!!!! Y a des jours comme ça où votre obstination est piétinée, NON, ça ne marche pas aujourd'hui, OUI je réessayerai demain, et si plutôt que de m'entéter, je vous écrivais? Bonne idée!!! Allez comme promis, je finis mon article en abordant le vrai sujet! La sensation d'un "Chez moi" est assez particulière, on ne peut selon moi la ressentir qu'à un seul endroit et ce sentiment est délicat, il ne s'installe pas n importe comment, il ne vient pas n importe quand. Hier je vous ai raconté mon arrivée à Toulouse, il y a de cela quatre ans. Et si j'ai tout de suite aimé cette ville et découvert des coins un peu magiques, j'ai mis vraiment longtemps à m'y sentir chez moi. Il faut dire au départ mes connaissances à Toulouse se limitaient à un couple d'ami rencontré au cours d'un unique weekend et vivant à 40 minutes de la ville. Biensur, j'ai rapidement lié connaissance avec ma promo et je me suis retrouvé dans le confort bien connu d'une petite bande. Mais si j'habitais le Sud ,mon cœur restait au Nord. Ce que j'ai initialement apprécié ici:
  • la facilité que tout le monde à à lier connaissance,
  • le culte de l'apparence: ici, les garçons aiment vraiment regarder les filles, et venant d'une bande où les garçons s'en moquaient royalement, j'ai trouvé agréable de voir que quand je faisais l'effort de me pomponner il était relevé.
Ce que je n'ai pas aimé:
  • la superficialité, se faire des copains fut simple, se faire des amis fut un travail de longue haleine,
  • la superficialité, aller dans des bars pour boire en regardant passer les filles ou aller en boite, c'était très loin de mon idées d'une bonne soirée,
  • la superficialité, ici, jean basket, c'était pas assez bien...
Et puis le temps a passé, j'ai découvert d'autres personnes, des Geeks, et j'ai encore du me batte contre la superficialité mais cette fois-ci, l'expérience a joué, en deux temps trois mouvements, mes copains geek sont devenus mes amis geek, et avec eux, plus de soirée boîte, plus de matage de filles en réseau, mais des soirées "Refaisons le monde de Star Wars autour d'une bière", jeux de plateau ou Wii Expérimentations. Et mes copains Geek, on changé mon regard:
  • sur mes amis de fac: à force que râler à cause de leur défauts, je me suis mise à les trouver touchants, je les ai moins vu, me suis un peu éloignée et je n'ai plus gardé que le meilleur de nos relations, quand je les vois, je sais que je vais avoir un compliment sur ma sexytude et que les conversations seront légères, nous ne nous voyons plus que pour des soirée à mi-chemin de nos deux mondes et à chaque fois que je suis en leur présence, je goutte le moment avec plaisir,
  • sur Toulouse: ben oui, quand tu t'éclates dans une ville, quand tu as ton billard, ton bar préféré... et surtout, quand tu sais qu' après une journée de boulot un peu difficile, tu peux appeler 2-3 potes pour boire un verre avec toi sur les berges de la Garonne en refaisant le monde (de Tolkien) tout est plus beau, tout est plus doux,
Déjà, lors de mes remontés dans le Nord, ma façon de parler de ma vie de Toulousaine avait changé, et puis dans le Nord, je retrouvais inlassablement les raisons de mon départ. Et au cours d'une semaine d'un mois d'avril, j'ai trouvé mon appartement chéri et mes parents ont acheté une nouvelle maison. Ces deux évènements combinés ont changé définitivement ma définition du "Chez moi". C'est étrange, j'avais toujours associé la notion de foyer aux personnes qui s'y trouvaient, pour moi Chez moi c'était l'endroit où l'on trouvait ma famille et mes meilleurs amis, et pourtant, cette délocalisation n'a pas été effective quand j'ai réalisé que l'endroit où j'étais le plus heureuse était Toulouse, il s'est fait avec 4 murs qui n'étaient plus les miens là haut et 4 murs beaux et accueillants qui n'entouraient que moi, ici... Et vous, c'est où Chez Vous?
Futile
Rendez-vous sur Hellocoton !

Ange ou démon?

Hier soir, conversation avec Mutine, ni elle ni moi ne tombons d'accord, nos points de vue d'habitude si proche sont fondamentalement opposé. Au final, je lance au bluff, très bien, exposons notre problème (enfin le mien) sur le blog et laissons nos lectrices trancher, je suivrais leur recommandation. Bon bien sur, je suis un peu fourbe et je compte bien vous rallier à ma cause, voici donc mon argumentaire... Mr P. était dans ma promo à Toulouse, nous étions dans le même groupe de pote, gentil et mignon, je l'aimais bien. Une nuit j'ai fait un rêve où nous sortions ensemble et après ça je ne l'ai plus regardé pareil... J'ai donc finis par l'inviter à diner et je lui ai raconté: "J'ai fait un rêve avec toi. Stop. On s'embrassait. Stop. Ça avait l'air pas mal. Stop. Si, on essayait? Stop.", Bon , soit, ce n'était peut être pas exposé tout à fait de la sorte la forme était différente mais pas le fond, je lui ai vraiment dit que je voulais sortir avec lui à cause d'un rêve. Il a été pas mal surpris, même carrément, mais bon après 5 minutes de réflexion, il a dit oui. On est donc sorti ensemble à peu prés 1 mois il y a 2-3 ans (je suis nullissime sur les dates) et ça n'a pas marché pour deux raisons:
  1. ma faute: j'ai fait ma pire crise d'anémie à cette époque: j'étais épuisée, ne pouvais plus sortir et n'avais pas vraiment le cœur en fête,
  2. sa faute: trop inhibé, trop copain et pas assez petit copain, un mois après le début de notre relation, c'était comme au premier jour, on s'embrassait, se tenait la main mais 0 geste un peu coquin de sa part, je n'en pouvais plus de ce non tripotage,
J'ai essayé de le quitter gentiment et bien qu'il m'ait reproché le fait d'être sorti avec lui sans y avoir réfléchis, comme ça sur un coup de tête (ce qui est tout à fait vrai!!!). Nos relations sont restées cordiales et nous sommes resté potes jusqu'à la fin de nos études. Bien sur, l'histoire ne se termine pas là, il y a un SAUF QUE! Sauf que depuis la fin de nos études, les quelques fois où j'ai vu mes potes de fac, il était absent, je me suis demandé si c'était voulu et je viens d'avoir la réponse sans même avoir eu à formuler ma question. (Rajouté post argumentation de Mutine: Que j'aurais formulé si il avait encore séché une soirée) J'ai parlé hier soir avec un de nos amis commun, qui m'a appris que Mr P. était fâché contre moi, qu'il ne se remettait pas de notre histoire et qui m'en voulait énormément. Je n'ai pas eu la réponse à la question: "Pourquoi?". Bon outre le fait que je trouve la situation à la fois ridicule et un peu flatteuse, je la trouve aussi vraiment triste. Même si je ne manque pas d'amis, je n'ai pas envie d'en perdre un et si il souffre encore à cause de moi, je pense qu'il (est fou) mérite des excuses. Je compte donc lui écrire un message, disant que j'ai remarqué son absence lors des dernières réunions collégiales mais aussi que E. m'a touché un mot sur le fait qu'il était fâché. Que je trouve ça dommage car je tiens à lui comme ami et que je souhaiterai que nous en parlions. L'argumentaire de Futile:
Alors oui, comme Mutine vous vous dîtes que c'est une mauvaise idée, que je suis surement la dernière personne à qui il ait envie d'en parler... Surement. Mais:
  • si je ne provoque pas une discution il disparaitra de ma vie et c'est moche,
  • si il n'a toujours pas digéré, peut être est-il temps de l'aider un peu pour ça,
  • je mérite surement le savon qu'il garde au fond de l'estomac,
  • l'indifférence c'est moche,
  • je le veux aussi pour moi, je déteste vraiment faire mal au gens et encore plus qu'on soit en colère contre moi, c'est trop trop moche.
Donc pour un monde peut être plus beau, je vous enjoins chères lectrice, à expliquer à Mutine que je DOIS envoyer ce mail.
L' argumentaire de Mutine:
NON NON NON NON et NON!!! Soyons honnête! Ce mec a beau être tellement le parfait "gentil garçon" qu'on lui donnerait une médaille, il a merdé, et de surcroit, ça fait déjà trois ans qu'il vit sa vie de SON COTE, sans Futile et qu'il s'en sort très bien! Et que ça lui va! Et que même si il avait voulu arranger les chose il aurait appelé Futile et ils en auraient discuté! Alors oui, peut être que c'est moche de perdre un copain, mais c'est ça aussi les risques d'une rupture! C'est jamais rose une rupture (sauf pour Amélie Poulain peut être??et encore?) Alors chéres lectrices prenez la défense de ce pauvre Mr P!
  • car il a déjà assez morflé il y a trois ans (et en plus il sait que quoi qu'il fasse il finira avec une fille moins bien que Futile...le pauvre!)
  • car si il avait voulu de nouvelles explications il aurait téléphoné, mailé, sms, envoyé un hibou, transplanné....
  • car je pense qu'il faut apprendre a tirer des traits sur les personnes qui ne sont pas nécessaires a notre survie (je suis en mode méchante depuis hier héhé) et que si Futile n'avait pas eu l'information hier elle aurait très bien continuer de vivre sans lui!
Merci
Bon, vous vous en doutez, je ne suis d'accord avec AUCUN point de l'argumentation de Mutine mais il ne m'incombe pas de trancher, c'est à vous de le faire. Autre chose, OUI utiliser la détresse de son ex pour en faire un article c'est moche!!! (et j'ai un peu honte) Et OUI, j'ai aussi l'impression, de toute cette histoire est du niveau d'une amourette de collège, à défaut d'être mature, ça me file un petit coup de jeune... Et maintenant, c'est à vous!!! Mutine&Futile
Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 20 janvier 2009

Chez moi #1

J'étais partie pour vous écrire un billet et comme d'habitude j'ai complètement dérapé... Vous en aurez donc deux pour le prix d'un (le deuxième arrivant tout à l'heure ou demain)!!!
Ca fait maintenant plus de quatre ans que je vis à Toulouse, avant ça j'ai été interne au lycée ou j'ai vécu en collocation à Amiens, mais je rentrais tout les weekend et mon chez moi était sans équivoque la maison familiale. Mon arrivée à Toulouse a été tonitruante, j'avais postulé pour pas mal d'écoles, je voulais m'éloigner de ma vie d'Amiens où je n'étais plus heureuse, j'avais été accepté à Toulouse mais j'attendais une réponse pour Lille. Lille c'est le Nord, c'est beau, c'est rassurant et surtout, j'aurai pu habiter avec mon grand père et profiter ainsi pleinement des nos dernières années ensemble. Je n'avais donc pas dit NON à Toulouse, mais j'étais focalisée sur Lille et je ne pensais qu'à ça, jusqu'à ce que... Jusqu'à ce que mon petit frère réponde à un coup de fil m'ayant tiré de mon sommeil un bon matin, il me rejoint et me dit: "C'était la fac de Toulouse, il parait que la rentrée était ce matin et que t'étais pas là. J'ai dit que tu dormais mais que tu rappellerais...", ce fut l'un de mes plus grand moment de solitude sur Terre... Et oui, j'avais juste oublié de regarder la date de rentrée... Et je me retrouvais à devoir choisir mon école sans avoir la réponse de Lille et potentiellement remonter le temps de 3 semaines pour trouver un appart, déménager et me rendre à temps à la rentrée... Appel à ma mère en urgence, décision prise en 3 minutes, ma mère va parler à son Chef d'établissement (elle est infirmière scolaire) et demande un congés exceptionnel pour cause de "Ma fille est une vraie boulette". Une fois le congé accepté, elle réserve train et hôtel; Pour ma part, je téléphone à mon nouveau directeur et m'excuse honteuse, il me dit que c'est pas la fin du monde, mais que je ne peux pas me permettre de rater plus de trois jours de cours. Je prépare mon départ pour une ville de l'autre côté du pays, sachant que je ne reviendrais pas avant plusieurs mois en une journée. Et nous partons!!! Évidement, dans ces conditions, le choix de mon appart, c'est fait très vite, nous l'avons trouvé en 2h (oui c'est impressionnant, mais quand ma mère est motivée, elle déplace les montagne). Il n'était pas trés beau mais il avait le charme des vieilles choses et puis je partais en me disant que c'était du temporaire, juste le temps de trouver autre chose qui me correspondait mieux. Temporaire en langage Futile ça veut dire 2 ans et demi... Je m'y suis installé, ai trouvé les commerçants à proximité, m'y suis créé de bons souvenirs en recevant des amis mais... Le charme de l'ancien s'est rapidement transformé en ras la casquette du vétuste, les portes de placards me restaient dans les mains, mes collants se trouaient en s'accrochant aux trous du lino, mon frigo ne frigorifiait pas grand chose. Et mon vase a débordé quand l'installation électrice a sautée en plein février et que j'ai passé 3 jours, sans chauffage et sans lumière, mon frigo relié par une rallonge au réseau électrique de mon logeur, une rallonge qui passait par la fenêtre et m'obligeait à la laisser ouverte... Vous avez froid?!? Moi aussi... Enfin bon, j'ai profité de la venue de ma Super Maman, lui disant avant qu'elle arrive: "Pendant que tu seras là, un truc vraiment génial que tu pourrais faire c'est regarder pour un nouvel appart pour moi" (Comment ça je suis une fille assistée?!? Bon ok, c'est indéfendable, je SUIS assistée), ma mère hyper ravie à l'idée de remplacer le shopping par un tour des agences immobilières, s'est précipité sur internet pour me dénicher en une heure à peine la perle rare, un appart raisonnable et sympa avec un logeur gentil (c'est à dire, pas un mec qui te raconte à chaque fois que tu le croises qu'il regrette amèrement la belle époque de Franco). Et moi qui avait toujours parlé de remonter dans le Nord après mes études, j'ai commencé à me sentir enfin chez moi, j'ai décoré mon appart avec mes meubles, découvert un nouveau quartier, je suis aussi partie à la vraie découverte de ma ville, j'ai enchaîné les apéros sur les bord de la Garonne, les promenades du Dimanche sur les berges du Canal du Midi, bullé sans gêne dans le jardin japonais de Compans Cafarelli et au final, je me suis tellement bien senti ici que je ne me vois plus du tout repartir. Je reste Chtimi fière d'avoir grandie en Picardie mais je dis à présent Chocolatine avec plaisir et je vous avoue que même si j'attends toujours avec impatience et trépignements mes remontées aux sources, je ne me sens chez moi de lorsque je sors du train Paris-Toulouse, que je foule à nouveau mon sol Toulousain qui est finalement peut-être la seule chose essentielle qui manque au Nord de la France.
Futile
Rendez-vous sur Hellocoton !

Chance

Quand j'étais ado, je rêvais d'avoir un oiseau. Je les ai toujours trouvés fascinants ! Mes parents quand à eux me l'ont toujours refusé. On avait déjà assez de bestioles à la maison, et j'arrivais à un âge où j'allais plus vouloir demander à sortir, plutôt que de nettoyer une cage… Le jour de ma dernière journée de cours de terminale (soit juste avant les examens du bac), alors que j'attendais tranquillement mon bus à mon arrêt, j'ai tourné la tête et là, j'ai vu sur le rebord d'une fenêtre, une perruche ! Elle semblait épuisée et affamée …elle avait dû se sauver de chez quelqu'un…à tel point que j'ai réussi à l'attraper sans difficultés, et que je suis montée dans le bus avec mon oiseau dans les mains. (Et oui je suis une sauveuse d'animaux en puissance !) Mon père bien entendu ne me croit toujours pas aujourd'hui quand je lui dis que je l'ai trouvé…La coïncidence est trop énorme pour lui lol

Une fois chez moi, nourrie et hydraté, elle est devenue un de mes compagnons de route. Je l'ai appelée CHANCE, car elle m'a toujours porté bonheur et mine de rien j'ai eu mes examens !

Huit ans plus tard, soit hier, Chance m'a quitté pour continuer sa route seule. Alors je voulais faire ce petit billet doux, pour lui souhaiter un bon voyage.

Ce n'est jamais facile de perdre ses animaux de compagnie, on s'attache beaucoup à ses petites bêtes.

Et voila comment Mutine perdit définitivement sa chance pour 2009...

Rendez-vous sur Hellocoton !

samedi 17 janvier 2009

Extrait de journal intime

J'ai hésité et finalement, j'ai retranscrit sans rien modifier (juste quelques prénoms masqués).
Lundi 4 juillet 2005
Il semble qu'une règle soit établie et qu'à chacun de mes voyages au Canada je commence un nouveau journal intime. Après tout, pourquoi pas... Mon journal commence avec un peu de retard, comme le précédent, repartons en arrière, au jour du départ. Je me suis levée à 6h après une nuit microscopique. Il me restait un milliard de choses à faire alors après avoir avalé un café (qui aura son rôle dans cette histoire), j'ai couru comme une damnée. Finalement, après avoir abandonné plein de trucs "indispensables" mes baguages ont atteint le poids désiré et nous avons été pret à partir pour l'aéroport. Pas moyen de trouver les clés de la 406, obligée de réveiller P. qui les avait dans son jean, finalement nous sommes parties à l'heure (7h30) mais mon adorable petit frère avait vidé mon réservoir alors un détour par la station service s'est avéré indispensable. Trop de stress, trop de voiture, j'ai vomi en arrivant à Charles de Gaule dans la voiture en évitant de justesse de salir mon jean. Cependant, j'étais un peu trop occupée pour aider Maman et lui donner le numéro du terminal, évidement elle a choisit le mauvais après avoir enfreint un certain nombre de fois le code de la route. Après être finalement arrivèes et avoir déposé mes baguages nous avons pris un petit déjeuner, alors que je buvais mon chocolat chaud j'ai éternué et répandu ma boisson partout sur mon jean. Par chance, j'avais dans ma valise cabine un pantalon de rechange donc j'étais propre mais je ne ressemblais à rien avec mon pantalon léger et mes grosse baskets. Enfin bon, de toute manière j'avais le teint vert et je sentais le vomi, alors pour ce qui est de draguer... Le vol s'est passé sans heurt bien que je me sois retrouvée assise à côté d'un ado complètement ennuyeux et que mon vol ait eu une heure de retard. Arrivée à Toronto, j'ai passé une heure à expliquer que j'allais habiter dans ma famille mais que je ne savais vraiment pas où c'était. J'ai vraiment eu la trouille de rester bloquée à l'aéroport. Enfin on m'a laissé sortir pour réaliser que ma valise était perdue. Toutes mes fringues, tout mes bijoux, tout mes cadeaux, perdus dans la nature. Je n'avais plus que ma minuscule valise cabine. Il était plus d'une heure du matin et j'étais à deux doigts de pleurer. Finalement j'ai retrouvé ma famille et j'ai pu enfin aller me coucher. Ce n'était vraiment pas ce qu'on appelle partir du bon pied... Futile
Rendez-vous sur Hellocoton !

Une grippe

Et bien voila, le verdict est tombé, j'ai une bonne grosse grippe! M'enfin même malade et clouée au lit je pense à vous, alors voila le fameux manteau que j'ai acheté dans le dos de zom qui m'a déjà pardonné... (merci zom) Mutine
Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 16 janvier 2009

Rester Futile quoiqu'il advienne

Aujourd'hui, j'ai un article dans le fond de l'estomac, j'aimerai partager mes sentiments avec vous, vous demander conseil, mais l'histoire est trop longue à raconter, et surtout trop douloureuse. Et puis, vous et moi, on ne se connait pas depuis longtemps... Il y a des choses tellement intenses et douloureuses qu'elle restent collées en vous comme du goudron. Des choses profondes... Pas parce qu'elles sont particulièrement sensés, pas parce qu'elles pourraient changer la phase du monde, pas même parce qu'elles méritaient d'être énoncées, non, profondes car elles viennent du plus profond de vous, parce que vous n'en parlez pas et que même qu'en vous y pensez c'est à voix basse dans un murmure, en espaçant les mots pour ne pas vous brusquer. Le wiktionaire dit:
Futile: Qui est frivole, de peu de conséquence, de peu de considération.
Et si la futilité c'était justement la plus belle des armes contre la dureté de certaines choses? Pas question de se voiler la face mais on peut apporter un peu de douceur à son monde et essayer d'ensoleiller un peu nos idées. Alors j'ai cherché, cherché et finalement je les ai trouvé: Mes futilités de la journée:
  • prendre le temps de me passer la houpette de mon fard à joue sur les miennes parce que c'est doux et que ça fait des joues roses de poupée.
  • sourire devant tout les miroirs que je vais croiser, comme ca je risque pas d'oublier comment on fait et puis même si ça te rend pas jolie, c'est quand me moins moche que quelqu'un qui tire une tête d'enterrement,
  • ne pas parler politique, ne pas parler de trucs sérieux du tout,
  • dire au deuxième verre de cidre ce soir que je suis pompette en pouffant comme une dinde, et simplement écouter mes garçons se moquer gentiment de moi en disant que je ne tiens pas l'alcool,
  • ne pas prendre de plat principal ce midi, utiliser mon faible appétit pour des trucs cool, une île flottante,
  • m'offrir un recueil de poèmes à bouquiner pour ce soir,
  • oublier que j'ai l'électricité, couper la télé, le chauffage, éteindre la lumière et passer une soirée sans bruit à lire de la poésie à la lumière des bougies, blottie dans une énorme couette,
  • échanger mes thés de la journée, l'Orange Jaipur ce matin et le Fruits Rouges cette aprem,
  • écrire un commentaire futile à Garance Doré,
  • boire mon café en sucette comme si j'étais chez moi et non au bureau,
  • regarder le Ciel mille fois et continuer à me dire: "Chouette il fait beau"
Tout ça m'a fait pensé à un poème, il n'est pas de circonstance mais je l'aime beaucoup. Vous l'avez surement déjà apprécié dans le film: Quatre mariage et un enterrement: Funeral Blues de W.H. Auden Je vous mets la version française mais vous invite à apprécier la version originale.
Arrêter les pendules, couper le téléphone, Empêcher le chien d'aboyer pour l'os que je lui donne. Faire taire les pianos et sans roulements de tambours, Sortir le cercueil avant la fin du jour. Que les avions qui hurlent au dehors, Dessinent dans le ciel ces trois mots, Il est Mort. Nouer des voiles noirs aux colonnes des édifices, Ganter de noir les mains de l'agent de police. Il était mon Nord, mon Sud, mon Est et mon Ouest, Ma semaine de travail, mon dimanche de sieste, Mon midi, mon minuit, ma parole, ma chanson. Je croyait que l'amour jamais ne finirait, j'avais tort. Que les étoiles se retirent, qu'on les balaye, Démonter la lune et le soleil, Vider l'océan, arracher la forêt, Car rien de bon ne peut advenir désormais.
Pour me faire pardonner de cet article un peu sombre, demain, j'arracherai une page de mon journal intime, pour vous raconter les catastrophiques aventures de Futile quand elle prend l'avion pour le Canada... Futile
PS: La photo est de W. Hoffacker et je l'ai trouvé .
Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 15 janvier 2009

Microbes ! C'est la guerre!

Je pense définitivement que 2009 ne sera pas MON ANNÉE !

Déjà la semaine dernière j'ai été bien malade, et voilà que depuis hier les microbes sont revenus à la charge et pas qu'un peu, ils ont pris la grosse artillerie lourde cette fois ! !

Bref cette journée de taf étant une journée que je ne peux en aucun cas manquer (sauf peut-être cause de décès de ma part et encore ça reste à négocier), c'est donc avec 39° de fièvre, les yeux qui piquent, une tête de Zombie, un nez qui coule, le corps tremblant et une voix des plus féminines que je suis allé travailler ce matin…

Le truc fou c'est qu'en plus de devoir faire cette fichue TVA (motif de mon non-arrêt de travail) j'avais une dizaine de colis de 30 kg à faire en plus et le tout dans un entrepôt absolument pas chauffé !!

Bref, ce matin Zom a eu plus que pitié de moi, et il est venu m'aider et faire mes colis le tout sur sa seule journée de repos de la semaine. Qu'il est chou… Surtout qu'a la base il ne voulait absolument pas que j'aille travailler! Qu'est ce que je ferais sans lui, je vous le demande ?

Ce soir c'est docteur, et demain je reste au chaud dans mon lit à dormir croyez moi !

Mutine à plat !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Dans la cour des grands

J'ai longtemps été une lectrice de blog anonyme, je dirais même une dévoreuse de blogs... Emportée par ma timidité et l'idée que je n'avais rien à apporter, je ne commentais jamais. Mais plus on lit et plus on pense à la joie de pouvoir partager nos brèves de vie alors l'idée a commencé à germer doucement... Et puis un jour j'ai envoyé ceci à Mutine:
Coucou ma chérie, ça fait un moment qu'une idée se profile dans ma tête, au cours des derniers mois, j'ai beaucoup lu de blogs et j'en ai vu pas mal qui montraient des idées de tenues, racontaient des potins de filles ... Il m'arrive souvent de marcher dans Toulouse et de voir un truc vraiment joli et d'avoir envie de te le montrer... enfin bon, l'idée de faire un blog avec toi a germé en moi... Mais je n'ai jamais vraiment réussi à tenir un journal, et bien souvent j'ai des semaines surbookées (et toi aussi) alors je me suis dit: "Propose pas un truc qui tiendra pas" Sauf, que plus ça va, plus j'y pense, hier soir en rentrant du pot (avec toi au téléphone), je suis passé dans cette rue que j'ai trouvé il y a 15 jours et que je trouve vraiment jolie, ce matin en choisissant mes vêtements (ma fameuse jupe crayon, mes escarpins croisés, mon chemisier H&M et un simple gilet gris, j'avais vraiment envie de te montrer le résultat... T'en pense quoi?!?
Si vous avez lu le début de cet article, vous avez plus constaté que j'avais de la suite dans les idées, Si vous avez lu un peu régulièrement ce blog, vous avez aussi pu constater, que je n'avais encore jamais publié de photos de looks ou de Toulouse... (no more coment) Enfin, voici un nouveau secret qui est dévoilé ici, ma première lectrice s'appelle Mutine (même si je vous rassure, j'aime aussi beaucoup mes autres lecteurs, si si!!!). Mutine a répondu en deux minutes:
Bonne idée!!!!
Alors on s'est lancé dans l'aventure, mettre en place un blog qu'on trouvait joli toutes les deux avec nos maigres compétences ne fût pas aisé, et je ne parle même pas de l'écriture des premiers billets. Et puis il y eu notre premier commentaire, un commentaire de Boo, et nous avons toutes deux fait la danse de la joie. Et puis il y eu notre lien dans la BlogRoll d'un autre site, celui de Julie, et nous avons toutes deux fait la danse de la joie. Et puis il y eu notre première commenteuse assidue, Annick, et nous avons toutes deux fait la danse de la joie. Et puis il y eu notre premier tag, celui de MissBrownie et nous avons toutes deux fait la danse de la joie. Aujourd'hui, on a un peu l'impression de marcher dans la cour des grands (même si on ne sait pas encore faire nos lacets). Nous sommes comme deux petites folles, amoureuses de notre blog, complètement gagas, on s'envoie des "Yahouuuuuuuuuuuuu" et des "Trooooooooooooooop bien" via le chat de Gmail toute la journée. Ce blog ensoleille notre vie et vos commentaires ressemblent à des cadeaux tombés du ciel. Et puis maintenant, j'ai aussi le plaisir de pouvoir commenter sans me poser de question, parce que je sais qu'un commentaire même si il n'est pas spirituel, même si la bloggeuse ne vous connait ni d' Eve ni d' Adam, un commentaire ça fait plaisir. Bon j'avoue ne pas encore oser commenter chez tout le monde, il y a des bloggeuses impressionnantes (Margaux, Garance, ...) mais je progresse, je progresse!!! Enfin bon, voilà, juste un petit (enfin je me comprend) message décousu, vous aurez sûrement compris son but, celui de vous remercier et de vous murmurez à l'oreille la promesse de nous promener encore longtemps avec vous sur les sentiers blogosphériques... Futile
Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez peut-être...

Related Posts with Thumbnails